Stamps_of_Romania,_2012-51Victor Babeș (lire « Babèche », parfois francisé en Babès) né le 4 juillet 1854 à Vienne et mort le 19 octobre 1926 à Bucarest, est un médecin, anatomo-pahologiste et microbiologiste roumain, un des précurseurs de la bactériologie et de l’immunologie. Il a notamment fourni d’importantes contributions pour la connaissance de la rage, de la lèpre, de la diphtérie, de la tuberculose.

Il naît à Vienne, alors capitale de l’Empire d’Autriche, d’un père roumain né dans le Banat, Vincențiu Babeș, avocat, journaliste et homme politique, membre fondateur de l’Académie roumaine en 1866, et d’une mère autrichienne allemande, Sophia née Goldschneider.

Après avoir abandonné des études musicales au Conservatoire de Budapest, il se rend à Vienne où il s’engage dans la voie médicale. Dès 1874, il est nommé maître de conférence à la Faculté de Bucarest puis professeur associé à la chaire d’histopathologie de la Faculté de médecine entre 1881 et 1887.

Il complète sa formation en séjournant à Munich, Heidelberg et Strasbourg. En 1885-1886, il fréquente les laboratoires Rudolf Virchow et de Robert Koch à Berlin. Attiré par les découvertes de Louis Pasteur, il part pour Paris et travaille plusieurs mois à l’Institut Pasteur entre 1883 et 1886, puis avec Victor André Cornil.

1280px-Babiesa_spp.jpg

En 1885 il découvre le parasite sporozoaire de la tique appelé Babesia et qui cause la fièvre du Texas ou fièvre de Nantucket, nommée depuis « babésiose ». La même année il signe avec Victor André Cornil la première édition du premier traité de bactériologie jamais publié. Une troisième édition revue et augmentée, datant de 1890, comportera deux volumes. Il est le premier à démontrer la présence du bacille de la tuberculose dans l’urine des patients infectés. Il est l’un des fondateurs de la sérothérapie et le premier à introduire en Roumanie le vaccin contre la rage.

Il devient professeur de pathologie et de bactériologie à l’université de médecine et pharmacie Carol Davila de Bucarest. Il est membre de l’Académie roumaine en 18931, membre correspondant étranger de l’Académie de médecine en 1892, et officier de la Légion d’honneur.

is.jpeg

Gilbert Tharel alias Maitre Renard avec le concours notamment de Wikipedia

5 thoughts on “Victor Babes, biologiste, médecin, fondateur de la bactériologie, le Pasteur roumain.

  1. Il fut un des précurseurs de la bactériologie. D’autres que lui, allemand, anglais ou hollandais avaient fait des travaux sur les bactéries, les avaient repérées mai s n’avaient exactement défini quel étai leur rôle.
    Officiellement c’est Pasteur qui est considéré comme le père de la bactériologie puisqu’il fut le premier à établir les connexités étroites ou les rapports de causalité qui unissaient les altérations de certains liquides, certaines fermentations, au développement et à la vie, dans leur intérieur, d’êtres vivants des plus simples, de Bactéries.
    La découverte de ces bacilles est due grâce à la mise au point de l’outil essentiel, le microscope, dont Van Leeuwenhoek est l’inventeur indiscuté.
    Ce même Antoine Van Leeuwenhoek fut le premier à observer des bactéries, grâce à un microscope sans pour autant donner un nom et définir le rôle de ces bactéries.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s