22 kilomètres à pied, à travers la Roumanie sauvage

22 kilomètres à pied, à travers la Roumanie sauvage

Sylvie et Roland adorent la randonnée. Ce qui les intéresse le plus, dans ce pays, c’est d’aller dans la Roumanie profonde, celle de villages de campagne et de montagne. Pour trouver leur petit paradis en cette fin d’été, Sylvie et Roland ont opté pour une randonnée dans le « Parc national Piatra Craiului ». Après avoir passé ensemble une première journée « découverte médiévale » à Sibiu, notre voyage continue vers la région de Brașov. Nous y avons donc un rendez-vous très particulier avec « l’autre Roumanie » ; et c’est un tout autre monde que nous allons découvrir ensemble pendant les trois jours suivants.

Face-à-face avec « l’autre Roumanie »

En montagne, la nature tend souvent des pièges et cela surtout en fin d’été quand l’automne est proche : de la pluie, du brouillard, des tempêtes…  Combien de fois avons-nous frémi en regardant les prévisions météo, avant notre départ en montage !  Heureusement, quand nous sommes enfin arrivés au petit village de Peștera, notre camp de base pour le premier soir et pour le jour suivant, le ciel était bleu et la température plutôt agréable. La première chose que nous avons donc faite, fut de contempler le paysage. Ce village qui ressemble un peu aux villages de montagnes Suisse, fait rêver et n’est pas très loin de la ville de Sibiu. Ici, les maisons ne sont pas alignées comme une muraille et entassées les unes contre les autres, comme à Sibiu. Elles sont plus dispersées, dans un espace aéré, reposant, et vous y découvrez un paysage très pittoresque. D’un côté vous avez une très belle vue sur les montagnes de Bucegi et de l’autre, les magnifiques crêtes du versant est du massif Piatra Craiului. C’est ce « nouveau monde » que nous allons explorer ensemble pendant les trois jours suivants.

Nos premiers 22 kilomètres à pied à travers la Roumanie sauvage

Le matin suivant, nous commençons notre visite par une randonnée un peu sportive : une boucle de 22 kilomètres, et sous les yeux, des panoramas somptueux.

Lors de la première étape, nous traversons tranquillement deux villages. Partout, des jolies maisons qui vivent pour et grâce à l’élevage. Les cours sont propres et non embarrassées d’objets divers… la végétation est très bien entretenue. La nature verdoie partout et l’odeur de bois et de foin coupé envahit les narines. Il règne dans  ces villages une ambiance très douce, mais aussi une forme de solitude, de tranquillité. J’hésite à adresser la parole à mes voisins de route, parce qu’ils ont l’air de bien apprécier et je ne veux pas les déranger. Je suis très fière de pouvoir présenter à nos randonneurs des endroits aussi beaux, car finalement ils sont venus pour ça, n’est-ce pas ?

De son côté, Ioan, notre guide anglophone et le leader du groupe, fait tout pour respecter les horaires. Il suit bien sa feuille de route.

Nous progressons sur des collines couvertes de forêts denses, des bastions naturels qui se tiennent en avant-poste des vallées et des crêtes.

Après une courte descente et une pause pour « faire le plein d’eau », nous poursuivons notre balade en passant par les gorges les plus réputées de la région. Imaginez des parois rocheuses longues d’environ 4 kilomètres, qui se dressent jusqu’à 250 mètres d’altitude, le tout dans un espace plutôt étroit. Un très bel endroit pour prendre une pause photo et un bel endroit pour méditer.

Découvrir un tel paysage incite à mieux regarder, à le considérer avec plus d’intensité. C’est ce que Sylvie et Roland font. Et rien ne leur échappe !  Ni la forme des rochers, ni la disposition des strates, ni les couleurs des falaises, ni l’épaisseur des couches. Ici, notre esprit vagabonde. Nous sommes loin, très loin de la vie citadine.

Plus intéressant encore: Il y a dans cette montagne une énergie très particulière. Tous les visages que nous croisons dans ces gorges paraissent heureux. C’est probablement le sourire satisfait de ceux qui aiment bien la randonnée.

22 kilomètres à pied, à travers la Roumanie sauvage
De gauche à droite : moi-même, Roland et Sylvie au sein des gorges.

Lorsque nous quittons les gorges et que nous nous avançons vers les hauteurs, les sentinelles de calcaire de Piatra Craiului, qui veillent sur les vallées, commencent elles aussi à se montrer. La première fois que nous les avons aperçues, c’était à Peștera, notre point de départ.

Petite parenthèse : « On dit souvent que « la montagne, c’est des siècles d’histoire » ! À ce sujet, je ne connais pas de meilleur endroit en Roumanie, pour le prouver ! Car c’est ici, en ces montagnes, que le voyageur attentif et curieux, pourrait découvrir dans les brèches de rochers, la preuve que ces hauteurs ont été naguère un fond de mer. Vous pourrez donc y découvrir des petits bijoux de géologie, comme des coquilles pétrifiées ou des traces d’autres espèces d’animaux marins. Mise à part sa beauté naturelle, ce parc national vous dévoile beaucoup de merveilles. Laissez-vous donc séduire par la magie de cette montagne. Faites un tour dans les monts de Piatra Craiului avec nous ! Vous ne serez pas déçus ! » Fin de la parenthèse.

Petite cerise sur le gâteau

Cette première journée de face-à-face avec la Roumanie sauvage nous réserve aussi quelques surprises inattendues. Parmi elles, une rencontre plutôt accidentelle ! Je m’explique : enroulée tranquillement dans l’herbe, la queue autour de son corps, au milieu du sentier, Oups !: une vipère !

Voilà une rencontre qui fait un peu peur !  « Ah, mais non ! Regardez ! Elle a compris le message, « il faut libérer le sentier… » ; elle cherche un endroit pour se cacher, l’air plus effrayé que nous ! »

Et c’est ainsi que se termine notre première journée en montagne : en échangeant sur les différences entre les serpents venimeux et les serpents non venimeux, en descendant des pentes légères, en traversant des forêts et en nous racontant des histoires.

Conclusion

Dresser l’inventaire de tous les lieux que nous avons visités, ou détailler les expériences que nous avons vécues ensemble, pendant ces trois jours de marche serait un peu long. Je résumerai donc les deux derniers jours passés ensemble, de la façon suivante :

Malgré le nombre de kilomètres parcourus ensemble à travers la montagne, notre randonnée est restée plutôt abordable, accomplie dans sa totalité le sourire aux lèvres. Nous n’avons pas avancé vite, mais toujours avec entrain .J’ai passé un très bon moment en compagnie de Sylvie et Roland et je garderai un excellent souvenir de ces moments : matinées sereines et journées ensoleillées, belles traversées et belles petites grimpettes, contemplations des paysages, pauses photos, remplissages de bidons, pauses chocolat, étirements des jambes, sifflements légers de vent, beaucoup d’énergie positive, pauses pique-nique et de la bonne humeur, cueillette de champignons, rires et sourires…Que c’était bon, que c’était doux !

Ci-après un dernier aperçu de nos périples dans le Parc national de Piatra Craiului, en Roumanie.

Sylvie, Roland, vous êtes deux randonneurs très dynamiques, très motivés et surtout très motivants ! Du fond du cœur, Merci !

Mariana Antoneag

Je suis la créatrice de ce projet. Je réalise des enquêtes sur le terrain en Roumanie, je négocie des contrats, je rédige des textes, je fabrique des photos et des vidéos, je gère ce site, je gère nos pages Linkedin et Facebook…
Si vous avez besoin de mon aide pour un projet en lien avec la Roumanie (études de marché, création de contenu, projets marketing, visites guidées en Roumanie) , écrivez-moi un mail à l’adresse : contact@roomanies.com.

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

4 commentaire

  1. Très belles photos. Je repasserai plus tard pour découvrir en détails ton reportage.
    Bonne journée Mariana

    1. Bonjour Marion,
      Merci beaucoup de ta visite; à plus tard alors :-)!
      Très bonne journée à toi aussi Marion!
      Bisous

  2. 22 Kilomètres à pieds ! Un semi-marathon ! Ça use les souliers !…comme on dit dans la chanson…et après quelques verres… d’eau bien sûr car cette montagne là…elle vous enivre de son vert…comme disent ceux qui se joignent à Mariana ! et oups ! un rimenaute !!!

    1. 🙂 et oups un Rimenaute qui me met toujours de bonne humeur! Merci beaucoup de ce sourire partenaire! Passe une très bonne journée et à très bientôt de l’autre côté!
      Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :