Ça vous dirait de devenir propriétaire d’un palais, d’un château, d’un manoir, d’une maison de maître et autre forteresse en Roumanie? 

Un riche patrimoine

La Roumanie est jalonnée de nombreux palais, châteaux, manoirs, maisons de maîtres et autres forteresses. Rien que dans la région de Transylvanie on dénombre plus de 300 demeures classées comme monuments historiques. Vous les découvrirez en général, à travers les feuillages d’un parc, dissimulés au fond d’un bois, s’imposant au bout d’une grande allée ou encore trônant sur une colline.

Même si certains bâtiments se ressemblent, il s’agit en général d’œuvres singulières, parfois mystérieuses, parfois romantiques, mais chacune avec une certaine personnalité.  Des lieux hors tu temps, chargés d’histoire, vestiges d’un passé révolu. Des murs qui ont beaucoup à dire et qui ont connu la gloire, les invasions et la guerre. Des témoins de notre histoire qui ne laissent pas indifférent.

Tous les bâtiments ne sont pas aussi médiatisés

Les monuments qui vous ont été présentés dans l’article précédent (Les châteaux et palais à voir en Roumanie), ont été récemment rénovés, jouissent d’une grande médiatisation et bien évidement de beaucoup de succès. Mais il y a encore en Roumanie d’autres monuments spectaculaires qui n’ont pas encore eu cette chance et sont  peu connus du grand public.

En voici quelques exemples :

Philharmonique Satu Mare
Philharmonique d’Etat Dinu Lipati dans le centre du Satu Mare
Château Csernovics, Macea Arad
Le Château de Csernovics de Macea, dans le comté d’Arad

…le Château Huniade de Timisoara, le château Bánffy de Sâncrai, le Château Sükősd-Bethlen de Racoș, le château Kendeffy de Sântămăria-Orlea, le château Teleki de Gornești, la maison de maître Cantacuzino-Pașcanu de Popești dans le comté de Iasi, le château Ghika de Dofteana à Bacau, et j’en passe. Tous ces monuments sont encore assez bien conservés, mais très peu promus par les hommes et femmes du voyage.

Qu’en est-il des ruines?

D’autres monuments historiques marquants ne représentent aujourd’hui que des détails insignifiants, un tas de pierre et de poussière, car abandonnées, oubliés, laissés au renoncement. Des monuments historiques envahis par la végétation et dans des états de dégradation avancés. Des bâtiments voués à disparaître.

citadelle Soimos Lipova Arad
La citadelle de Șoimoș de Lipova, Arad
ruine Mediesu Aurit
Le château Lónyai de Mediesu Aurit

Les administrations qui les gèrent connaissent de graves difficultés financières et celles qui arrivent encore à les consolider, à les restaurer et à les remettre en valeur peuvent s’estimer chanceuses !  Quant à l’avenir de ce patrimoine, presque tout le monde voient les choses négativement.

Des solutions alternatives

Dans ce marasme patrimonial, certains entrepreneurs ont eu l’idée de redonner de la valeur à cet héritage historique, culturel et économique. Poussés en avant par de nouvelles idées, déterminés à trouver une solution pour sauvegarder cet héritage, ils ont transformé les tendances descendantes en tendances ascendantes : par rachat individuel ou à plusieurs, ils rachètent certains bâtiments, les restaurent et leur redonnent une nouvelle vie.

Lieux de résidence d’artistes, lieux de manifestations culturelles, gastronomiques ou sportives, partiellement chambres d’hôtes, aucune hypothèse n’est exclue parmi les options de développement.

Templul Cavelerilor
Voici un château ruine transformé en hôtel. L’hôtel se trouve dans les montagnes de Trascău, dans le comté d’Alba et s’appelle « le Temple des Chevaliers », Templul Cavalerilor en roumain. Source photo Adevarul.ro.

Quelques opportunités à saisir

Malheureusement, tous les bâtiments historiques ne connaissent pas cette nouvelle renaissance. Les bonnes raisons d’acheter une ruine sont nombreuses et contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’être riche pour pouvoir en devenir propriétaire. 

En voici quelques petits exemples :

  1. Le château Géza Teleki de Pribilești, dans la région de Satulung, de Maramureș, vous est proposé au prix de 275 000 euros .

castelpribilestitelekiromania11

Plus de détails sur cette opportunité ici, (article en roumain).

2. Le célèbre château de Zlatna, de la région Izvorul Ampoiului, dans les montagnes d’Apuseni, une magnifique demeure située dans une forêt, se vend à 295 000 euros. 

devenir propriétaire d'un château en Roumanie

Pour en savoir plus sur cette vente cliquez ici (article en roumain)!

3. La maison de maître de Gh. Bratianu, se vend sur Olx à 70 000 euros.

Conacul Gh. B

Lien de l’annonce : ici! 

Devenir propriétaire d’une ruine, mes conclusions

Je vois dans ces propositions beaucoup d’opportunités à saisir. Acheter une ruine ou un bâtiment en mauvais état vous permettra de réaliser des économies importantes sur le prix de vente. Pour ce qui est de leur transformation, vous pouvez l’acheter pour le revendre, le réintroduire dans le circuit touristique, le transformer en maison d’hôtes, y organiser des événements divers (mariages, soirées festives, présentation d’entreprise ou de produits, événements gastronomiques et culturels) etc.

Ces quelques lignes sur l’état des monuments historiques méritent que nous y réfléchissions en profondeur. Un problème ardu et complexe se pose aux propriétaires ou aux administrations. Ils ont en charge ces magnifiques bâtiments géants dont les murs sont sur le point de s’effondrer. Et ce serait bien dommage.

Tous ces bâtiments peuvent retrouver leur charme et leur gloire d’antan. La conservation du patrimoine local et le maintien des traditions peuvent devenir profitables. Ce serait une nouvelle source de revenu pour les administrations, pour les villageois et pour leurs nouveaux propriétaires.

Ça vous dirait de devenir propriétaire d’un palais, d’un château, d’un manoir, d’une maison de maître et autre forteresse?

Écrivez-moi un mail à l’adresse contact@roomanies.com pour ensemble, trouver une solution.

Mariana Antoneag,

Enquêtrice de terrain en Roumanie

Image à la Une : Victoria_Borodinova sur Pixabay

23 thoughts on “Ça vous dirait de devenir propriétaire d’un palais ?

    1. Bonsoir Marie,
      Je vous comprends parfaitement, si j’aurais eu les moyens, j’aurais gardé ces châteaux pour moi :-).
      Bisous et à bientôt :-)!

  1. Chouette, j’en veux un, de préférence hanté avec un bon gros fantôme pour me raconter les avatars de sa vie passée…découvrir des secrets enfouis…un petit trésor peut-être à rechercher…

    1. Je te comprends parfaitement Christèle. J’éprouve les même sentiments.
      Très bonne semaine à toi aussi Christèle!
      Bisous et à bientôt :-).

  2. Certains sont vraiment beaux et valent la peine qu’on s’e porte acquéreur. Mais ce ne sera pas mon cas : trop cher pour moi et trop d’entretien une fois qu’il sera restauré. Je n’ai pas la chance d’être riche comme Cresus !

    1. Je vous comprends parfaitement Trigwen. Cet article s’adresse tout particulièrement aux passionnés qui souhaitent sauvegarder ce patrimoine.
      Merci de votre contribution à cet article.

  3. Pour la personne qui a un peu d’argent et qui sait se débrouiller de ses mains, il y a de bonnes affaires. Certains cadres sont magnifiques (environnement).

    La Roumanie dispose d’un patrimoine très riche et malheureusement très rarement mis en avant.

    1. Je suis entièrement d’accord avec toi Aphadolie. Le patrimoine de la Roumanie doit être mis en avant. Merci infiniment de ta contribution à cet article. Douce nuit à toi Aphadolie!

      1. Malheureusement c’est ainsi…Passe une très bonne nuit. Je passerai demain pour te dire bonjour. Bisous

  4. Même acheter une ruine me ruinerait et après pour les travaux….. merci pour cette page de rêve ! J’espère que ces magnifiques demeures entendront à nouveau des rires d’enfants ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.