Présentation générale du Ravin Rouge

De passage dans la région d’Alba, en Roumanie ?

Laissez-vous tenter par la visite d’une réserve naturelle complexe assez inhabituelle : le Ravin Rouge (Râpa Roșie en roumain), une découverte fascinante et pleine de mystères.

Ouverte toute l’année à tout type de public gratuitement, cette aire protégée d’intérêt national et Européen, appelée « Sit Natura 2000, Podişul Secaşelor.», (10 ha d’espace protégé),  n’est ni la plus connue,  ni la plus impressionnante des attractions touristiques du monde. Le site est cependant remarquable pour la singularité de ses phénomènes géologiques offerts au regard des visiteurs : les formes et les couleurs de couches géologiques qui surplombent les versants.

Je ne connais rien en géologie, mais pour faire court, la star de la réserve en est une colline longue de 800 mètres, tapissée de formes étranges et originales. Colonnes ou pyramides coiffées comme certains promoteurs les nomment, tourelles ou cônes de sable, d’argile et de grès pour d’autres… ces formes insolites entassées les unes sur les autres étonnent par leur couleur et rendent le décor vraiment spectaculaire.

Curieux de découvrir virtuellement ce site ? Voici un petit aperçu :

Rapa Rosie - Le Ravin Rouge Roumanie

L’apparition du Ravin Rouge

Pour bien situer l’apparition du Ravin Rouge, selon les données scientifiques disponibles sur le web, il faudrait remonter le temps de 60 millions d’années.

Mais les fragments de minéraux riches en oxyde de fer, les débris coquilliers, les strates d’argile et les couches de roches rougeâtres faiblement cimentées ont pratiquement émergé du « fourreau » en 1950 sous l’action d’un mouvement tectonique violent.  Des cours d’eaux permanents et temporaires, la nature, le temps et les animaux y ont ensuite creusé des rides profondes donnant ainsi naissance à ces superbes colonnes « de dentelle ».

pyramides coiffées, Ravin Rouge Sebes

Plus intéressant encore, il semblerait que ces versants subissent  depuis 1950 des transformations et des déformations  horizontales et verticales à chaque pluie abondante.  Ce qui revient à dire que le Ravin Rouge présente la particularité de constamment modifier l’aspect et les dimensions de ces formes en fonction des caprices et des volontés de la nature.

pyramides Ravin Rouge Sebes Roumanie

Découvertes préhistoriques

Ce paysage à multiples « facettes », constitué essentiellement de roches datant de la préhistoire, cache aussi beaucoup de mystères. Si les traces archéologiques de la présence de l’homme en ces lieux sont rares, la présence d’autres fossiles préhistoriques découverts récemment par les archéologues, témoignent pourtant d’une histoire qui a commencé il n’y a pas moins de 60 millions d’années.

Effectivement, au bord de la rivière appelée Strei, à 1 kilomètre du Ravin, un fossile de dinosaure carnivore a été découvert en 2009 par le géologue et paléontologue Matyas  Vremir de Cluj-Napoca.

L’espace protégé est également fameux pour d’autres nombreuses découvertes de fossiles préhistoriques (fragments de squelette de l’un de plus longs reptile volants de la terre, des fossiles de tortue). Les fossiles découverts au Ravin Rouge peuvent être aujourd’hui admirés au Musée de Sciences Naturelles d’Aiud.

Le Ravin Rouge est donc devenu un lieu important de recherche pour les scientifiques et experts des Universités (Bucarest et Colombia de New York, s’y intéressent).

Mon expérience au Ravin Rouge

Fascinée par les photos et les informations déjà publiées sur le web, je décide au mois de mai d’y faire une petite virée, pour découvrir cette aire protégée de mes propres yeux.

Chemin 1

De loin le Ravin Rouge (visible depuis la A1),  me semblait hypnotique. Mais que voyons-nous au juste au loin? Une orgue géante, comme certains le décrivent ? Une citadelle sculptée ? Une colline avec des roches sculptées ? Peut-être une ruine ? Difficile de trancher. Une chose est sûre, c’est une chose que l’on ne voit pas souvent sur une colline ou un plateau en Roumanie. Étonnée, je n’ai qu’une envie : m’en approcher pour mieux la contempler, pour mieux comprendre, l’analyser.

L’itinéraire

Nous sortons de l’autoroute à Sebeş, mais pour atteindre l’objectif, il nous faut trouver l’itinéraire correspondant. Pas de panneaux de signalisation ! Des travaux ont été récemment effectués dans la région et la route a été déviée. Même Google a du mal à nous retrouver le bon itinéraire. Après quelques détours et arrêts nécessaires pour réétudier la carte et les différentes options de trajet, nous tombons enfin sur une petite route qui s’avère être la bonne.

Nous voilà donc plus proches du Ravin, mais nous devons emprunter encore un chemin de terre et circuler lentement pour ne pas soulever trop de poussière. Après environ 15 minutes à rouler, nous arrivons face à un champ de verdure transformé en parking improvisé. Deux policiers nous indiquent la place possible à occuper.

vue de la route qui mène vers le Ravin Rouge, Rapa Rosie
Vue prise au pied du Ravin Rouge, Rapa Rosie – sur la droite le chemin de terre

Nous nous garons, mais mon regard ne fixe que la colline. Cette grande pente rougeâtre dépourvue de végétation s’étire sur 800 mètres à quelques centaines de mètres devant mes yeux. Je peux enfin la contempler, je peux enfin l’étudier. Je n’aurais pas le temps d’explorer les 10 ha de la réserve. Notre temps est limité. Sur place il n’y a ni hôtel, ni restaurant, ni même buvette.

Rapa Rosie
Sur la prairie qui se trouve devant. Vue de la « star » de la réserve…

Quelques drones survolent la colline et une  vingtaine de touristes s’activent eux aussi autour de nous : des parapentistes, des passionnées d’images et de vidéos, des accros de la moto et du vélo, des randonneurs. Un peu plus haut, une jolie prairie verdâtre sert à accueillir les campeurs.

activités au Ravin Rouge

activités au Ravin Rouge

Nous commençons à grimper la pente. Quel magnifique cadeau de la nature ! Selon les données scientifiques, le plus haut point du Ravin ne fait que 425 mètres. Les colonnes rocheuses qui ornent la colline, elles, mesurent  entre 50 et 125 mètres de haut.  Temps, nature, animaux et eaux, ont tous conjugué ici leurs efforts pour dessiner des formes extraordinaires, presque surnaturelles.             devant la forêt qui se trouve en face du Ravin Rouge

En contemplant ce décor, à certains moments, j’avais l’étrange impression de me retrouver dans un monde parallèle de « Science-Fiction ». Et pourtant j’étais bien sur terre, et plus précisément à environ 4 kilomètres de la ville de Sebeş, dans le comté d’Alba, à proximité d’un village qui s’appelle Daia Româna.

Je décide de mieux appréhender les détails géomorphologiques de ce paysage inconnu, rare et étonnant et où chaque petite parcelle de roche me semble différente. Mais il faut être bien motivé pour pouvoir admirer de plus près ces petites crêtes en forme de cône.  La petite forêt qui me sépare de mon objectif, me semble tantôt dense et impénétrable, tantôt plus spacieuse. Le petit sentier à parcourir jusqu’aux premières colonnes m’a l’air bien accidenté, assez abrupt et glissant. Bref la montée est difficile et il me faut une bonne réserve d’eau.

Mais une fois arrivée au pied de la colline, Woow !…quel paysage ! Un vrai monument de la nature.

réservation Rapa Rosie

0

Râpa Rosie Sebes

Rapa Rosie 2Une colline escarpée, presque verticale, ornée de multiples formes superposées, l’une plus intéressante que l’autre.Quelle nature attentive aux détails ! Le long travail d’érosion effectué par la nature, non seulement a accentué les fractures dans les rochers, donnant naissance à ces colonnes authentiques, mais de plus, d’autres cavités naturelles sont en train de naître entre elles. C’est du polissage à très petite échelle. Fascinant !

colonnes cimentés

Vue du sommet du Ravin Rouge

Rapa Rosie

Au toucher, les rochers me paraissent légèrement dentelés et cassants. C’est donc un micro relief fragile et tourmenté. L’escalade de colonnes est donc à la fois dangereuse et interdite. Voilà ce qui explique les changements fréquents de l’image d’ensemble du Ravin. Une pluie un peu abondante peut modeler les rides déjà formés sur les pylônes sablés, voire en créer de nouveaux. Intéressant n’est-ce pas ?

Rapa RosieRoches du Rapa Rosie

Écosystème et environnement

Au-dessus de cet entassement de formes diverses, on découvre un cadre verdoyant et plusieurs éléments rares, protégés par la loi qui ont ici trouvé refuge. Parmi elles, l’œillet endémique, le chêne moelleux…

Au sein du Ravin Rouge, vous aurez une jolie vue sur l’A1, la ville de Sébes ou les Carpates Méridionaux, et plus précisément, un petit aperçu des monts Fagarasi. D’ici vous pouvez continuer votre visite sur la région d’Alba, voire monter vers la montagne pour découvrir la plus haute route de Roumanie : la Transalpina , 2 145 mètres d’altitude.

Quels autres secrets cache encore ce Ravin ?

Outre les magnifiques colonnes, pyramides, tunnels, fossés, canaux, creux, abîmes, ruisseaux, et leur chaude nuance rougeâtre, en contraste total avec le cadre verdoyant environnant, la réserve géologique et biologique, Rapa Rosie, recèle aussi de nombreuses grottes. Si vous faites une étude plus approfondie des lieux vous remarquerez, entassées entre les tours d’argile, de nombreuses « cavernes » plus au moins profondes.

Parmi elles, la grotte « Le trou des voleurs »  (« Gaura Hotilor »,  en roumain,). Une cavité spectaculaire, creusée dans la terre : 25 mètres de long et 4.5 de dénivellation. Située au pied de la pente, entre les pyramides du Ravin, près du petit sentier pédestre qui mène vers le sommet, cette grotte est peut-être une preuve et un témoignage d’occupation ancienne du site par les hommes.

Paysage Ravin Rouge
Avez-vous une idée de l’endroit précis où se trouve « Le trou de voleurs » sur cette photo? Indice : recherchez un petit carré…

La grotte est assez connue dans la région, grâce à la légende qui l’accompagne : elle aurait été à l’époque la cachette d’un petit braqueur de banques qui y aurait caché son magot. Une visite de la grotte vous permettra de repérer, gravés sur les murs, quantité de noms datant du XIXème siècle.

Une autre attraction de la réserve géologique? Le grand plateau en forme de chausson appelé « la Pantoufle » : un excellent point de vue, belvédère sur la région, mais l’accès au plateau est difficile et dangereux.

Conclusion

Ravin Rouge de Sebes payasage

Le Ravin Rouge est une curiosité touristique à garder sous le coude,  pour toutes celles et tous ceux qui recherchent un lieu unique, naturel et sauvage. C’est un havre de paix et de tranquillité idéal pour pique-niquer, explorer, randonner, ou prendre des photos car le cadre est vraiment magnifique.

La route pour y accéder est pour autant accidentée. On y circule sur un chemin de terre. Pour éviter les déconvenues, il vaut mieux être bien chaussé et faire provision d’eau. Vous ne trouverez pas d’hôtels, de restaurants ni de buvettes sur place, mais le Ravin Rouge compense par le charme d’un site naturel révélant un paysage unique chargé d’histoires et de mystères.

Une visite au Ravin Rouge, n’est pas seulement vivifiante, mais aussi excitante pour replonger dans une atmosphère préhistorique et son écosystème si particulier. Malgré les obstacles, malgré les difficultés que vous pourriez rencontrer lors de votre excursion, les multiples « facettes » de cette réserve, ne manqueront pas de vous charmer. Ce lieu, à mon sens, dispose de tous les ingrédients pour une sortie dynamique.

Souhaitez-vous découvrir la Roumanie ?

Ecrivez-moi un mail à l’adresse « contact@roomanies.com » et je vous enverrai une liste des agences qui organisent des circuits de groupe en Roumanie.

Mais si vous préférez voyager plutôt en solo ou en couple, si vous recherchez un service plus personnalisé qui vous permettrait plus de liberté, l’aventure, vous plonger davantage dans la réalité locale écrivez-moi un mail à l’adresse contact@roomanies.com pour analyser ensemble vos besoins et trouver la formule qui correspond le mieux à vos besoins.

Le Service s’adresse aux investisseurs potentiels dont le but est de découvrir la Roumanie et les possibilités déjà offertes par le pays.

Une virée au Ravin Rouge en Roumanie, cela vous tente-t-il ?

Mariana ANTONEAG,

Enquêtrice de terrain en Roumanie

2 thoughts on “Excursion au Ravin Rouge (Râpa Roșie) en Roumanie

  1. C’est en effet superbe et fort original comme site. A cet endroit, la nature travaillé comme un orfèvre et laissé une belle œuvre tant par la forme des rochers que l’assemblage régulier des couleurs.
    Quand on regarde ces rochers, parfois on a l’impression de distinguer des sentinelles adossées à la paroi, d’autres fois, on a la sensation que des formes humaines tentent d’escalader cette haute falaise mais, si on regarde certaines images, on croit voir des immenses tronc d’arbres fossilisés qui sont restés collés à la paroi.
    Une curiosité sublime que ce ravin rouge !

    1. Bonjour Trigwen,

      Merci beaucoup de votre contribution à cet article.
      Il semblerait que nous sommes sur la même longueur d’ondes. 🙂 C’est un site qui mérite attention.

      Très bon weekend à vous Trigwen!
      A bientôt de l’autre côté 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.