« Avec les bambous chinois les plus fins, il a amélioré la flûte traditionnelle roumaine (naï) de 20 à 22, 25, 28 et 30 pipes, augmentant le nombre de tons produits par l’instrument. », Source Wikipédia.