Une fois l’automne arrivé, le contenu des poêles des roumains change aussi. En premier lieu parce que Dame Nature nous propose d’autres saveurs, d’autres couleurs et d’autres expériences. Et en deuxième lieu, parce que les fruits et les légumes de saison sont moins chers et disponibles sur le marché plus facilement. Pommes, poires, prunes, champignons, pommes de terre, choux, poivrons, tomates, cornichons, haricots, aubergines, courgettes, oignions, ail, etc, sont les ingrédients de base utilisés dans les cuisines roumaines durant l’automne.

Les cuisinières roumaines conservent ces fruits et ces légumes pour se préparer à passer les prochains moins de froid, manger frais, biologique et varié durant l’hiver, augmenter les défenses immunitaires de façon naturelle pour rester en forme durant la période de gel. Parce que l’hiver est souvent ainsi en Roumanie surtout dans les montagnes, il y fait plutôt froid.

Par quelles techniques ces fruits et légumes sont-ils conservés ?

fruits et légumes
Source photo : Pixabay

1.       Si les hommes de la maison, n’ont pas des projets particuliers, comme par exemple utiliser les fruits pour produire ce qu’on appelle « la tuica », une eau-de-vie traditionnelle roumaine très connue dans le pays, les pommes, les poires et les prunes sont utilisées par les ménagères roumaines pour faire des confitures, ou des compotes.

2.       Le chou blanc, les cornichons, les tomates vertes, sont conservés dans la saumure. Ces légumes ainsi « entretenus », sont servis en tant que salade froide pour accompagner des rôtis ou des ragoûts de viande, et le cas échéant, ils sont utilisés pour préparer d’autres plats. C’est le cas par exemple, des feuilles de choux blanc en saumure, qu’on utilise pour fabriquer un choux farci de viande  hachée, qu’on appelle « sarmale », et que je vous conseille vivement de tester.

Ce plat traditionnel roumain est très apprécié dans le pays et se trouve sur toutes les tables roumaines lors des anniversaires, des mariages, de fêtes de Noël ou de Pâques.

3.       Les cornichons, les tomates vertes, la pastèque, les poivrons, le chou, les champignons,… peuvent également être conservés dans le vinaigre. Et là encore, les légumes ainsi préservés sont servis  froids en tant que salade pour accompagner des rôtis, des ragoûts ou des boulettes de viande.

conservés de légumes
Source photo : Pixabay

4.       Tomates, poivrons, aubergines, haricots, champignons, oignions, sont utilisés pour fabriquer ce qu’on appelle la « Zacusca ». On coupe les légumes en très petits morceaux, on les fait bouillir avec des herbes fines et des épices jusqu’à ce qu’ils se transforment en pâte bien homogène que l’on verse ensuite dans des bocaux. Les roumains consomment la Zacusca le plus souvent le matin sur une tartine.

Zacuscă_bgiu
Source photo : Wikipédia

Presque toutes les familles de Roumanie cachent dans leur « garde-manger », quelques bocaux de Zacusca. Personnellement, j’adore ce mélange sur une tartine à toutes les heures de la journée. Si vous souhaitez goûter ce type de conserve de légumes faite maison, essayez la Zacusca de haricots ou la Zacusca de champignons. La Zacusca d’aubergines est bonne aussi, mais personnellement, je préfère les deux autres..

enfant automne
Source photo : Pixabay

Bon automne à toutes et à tous !

Mariana ANTONEAG,

Enquêtrice de terrain en Roumanie

17 thoughts on “Cuisine roumaine : habitudes gastronomiques d’automne

  1. A chaque saison ses douceurs et nous avons des ingrédients communs…même si la façon de préparer diffère ce qui aiguise la curiosité.

    1. Bonsoir Pat, je suis entièrement d’accord avec toi. Nous avons beaucoup de choses en commun 🙂 y compris les ingrédients :-).

  2. C’est avec beaucoup de plaisir que je goûterais à sarmale car j’adore le chou farci.
    Tel que tu nous le présente, ce doit être un délice ! Je mangerais avec gourmandise un tartine à la Zacusca de champignons, ce doit être un délice.
    Tous ces fruits et légumes mis de côté, ces légumes gardés dans la saumure me ont envie car j’adore toutes les salades de légumes.
    Manger ces légumes qui accompagnent des ragoûts ou des boulettes de viande me donnent faim et me font saliver. La cuisine roumaine se révèle un paradis pour le palais et les gourmets.

    1. Bonsoir Trigwen, Si un jour vous passez par Arad, Roumanie, je vous invite à goûter quelques plats traditionnels, y compris nos « sarmale ». Merci de votre contribution à cet article. Très belle soirée à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.