Invitation à l’écriture

Chères lectrices, chers lecteurs,

Un peu moins d’un mois nous sépare du 8 mars et, comme chaque année à cette date, partout dans le monde, on célèbre la Journée internationale des droits des femmes.

Pour l’occasion, l’équipe Roomanies.com souhaite rendre hommage aux femmes qui partagent nos vies – mères, filles, sœurs, épouses, amies, voisines, etc.

Pour ce faire, nous vous invitons à prendre contact avec nous, via notre site ou nos pages Facebook (en commentaire) ou par e-mail (contact@roomanies.com), avant le 1 mars : laissez-nous un message, de quelques lignes, pour une femme qui vous est chère, à qui vous souhaitez faire part de votre affection, reconnaissance…

Nous rédigerons ensuite un article dans lequel nous mettrons à l’honneur vos textes et les personnes auxquelles ils sont adressés !

Image par Anna Larin de Pixabay
Image par Anna Larin, source Pixabay.

À vos stylos, prêts, partez!

Et en attendant, voici un article qui rend hommage à cinq femmes roumaines célèbres – ici !

Bonne lecture et merci à toutes et à tous pour votre participation !

Image à la une par Mrs. Hall, source Pixabay.

 

Laura-Andreea TRICHARD

Laura

Originaire de Vrancea, en Roumanie.
J’habite en France, dans la Drôme, avec ma famille. Passionnée de littérature, écriture, photographie et plus généralement par l’art, je suis heureuse de participer à ce projet et, à travers mon expérience et mon regard, offrir un autre point de vue sur mon beau pays qu’est la Roumanie.

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

7 commentaire

  1. Une très belle initiative 🥰 ! Je vais y songer, pas sûr que je saute le pas car bien trop pudique ☺️😊😘

  2. Riche idée ! On dispose de combien de mégas pour chaque commentaires ?

  3. Bonjour

    Je me permets de déposer un texte que j’ai publié en évrier 2019sur mon blog « La zone à Kleaude »
    https://wordpress.com/view/claudelemay41.wordpress.com

    L’ÂGE DE L’AMOUR…
    Publié: 24 février 2019 dans Non classé
    10

    L’ÂGE DE L’AMOUR…

    Viel homme je suis…

    Bien que…

    Jamais totalement…

    Je ne saurai l’admettre…

    -Bien sûr…

    Certains matins…

    Me rappellent…

    Que le temps file…

    -Il file…

    Toujours trop vite…

    Sans même regarder en arrière…

    Les erreurs du temps…

    -On dit…

    Que l’on nait tous égaux…

    Il y a longtemps que je sais…

    Que c’est faux…

    -Avec le temps…

    Une autre vérité s’instaure…

    Encore plus cynique…

    On ne meurt pas tous égaux…

    -Vous me direz…

    Qu’au bout du compte…

    On en arrive tous…

    Au même point…

    -Vraiment? Peut-être…

    À tout le moins…

    Y croire fait l’affaire…

    De bien des dogmes religieux…

    -Ce n’est pas…

    Que je critique…

    Ni même ne renie…

    Ceux-ci…

    -J’en ai surtout contre…

    Les chimères imposées…

    Pour une façon de penser…

    Imposée…

    -J’en ai…

    Contre ceux…

    Qui ne croient pas…

    Que chacun puisse savoir…

    -J’en ai…

    Contre ceux…

    Qui craignent la tergiversation…

    Alors que chacun doit errer pour trouver…

    -Tous égaux à la fin…

    C’est banaliser…

    Le parcours de chacun…

    Ce parcours parsemé d’embuches…

    -On a tous…

    Son bagage à porter…

    Bien que chacun n’ait pas…

    Tous les mêmes outils dans son sac à dos…

    -À chacun sa route, dira-t-on…

    Il faut tous s’affranchir de la sienne…

    Pour se réaliser…

    Pour se dévoiler à soi-même…

    -Belle formule…

    Pour accepter la souffrance…

    Dans l’espoir de devenir…

    Qui l’on est déjà…

    -Vivre…

    Pour se mériter…

    Plutôt que de s’accueillir…

    Tel que l’on est et tel que l’on devient…

    -Aspirer certes à meilleur devenir…

    Motivation louable et si légitime…

    Mais il faut savoir…

    En puiser l’inspiration en soi…

    -C’est le genre de réflexion…

    Qui nous viennent avec le temps…

    À force de devenir…

    À force de vieillir…

    -Je sais…

    Jeune, on se disait rebelle…

    Vieux, on me traite de fou..

    Je continue d’en sourire…

    -Ce n’est pas…

    Parce que la vie est injuste…

    Que je la savoure moins…

    Je l’apprécie d’autant plus…

    -J’ai beau croire…

    En ma spiritualité…

    Ne pas croire aussi à la chance…

    Ne serait pour mi que déni…

    -Le vieux fou que je suis…

    A encore assez de discernement…

    Pour m’interroger…

    Sur la vie et son parcours…

    -Alors quand je te vois là…

    Alitée dans l’attente…

    De peut-être tout comprendre…

    Où ne plus rien savoir…

    -Je ne me lasse pas…

    De t’observer…

    De guetter…

    La moindre de tes réactions…

    -J’aime…

    Caresser ta joue…

    Écarter une mèche de tes cheveux…

    Pour mieux voir ton visage…

    -Je souris…

    Car je sais très bien…

    Que tu ne voudrais pas que je remarque…

    Ces sillons au coin de tes yeux…

    -Pattes d’oie…

    Pour moi ce sont plutôt…

    Des lignes d’anges…

    Dont nous auréolent la sagesse du temps…

    -À la commissure de tes lèvres…

    Aussi ces marques du temps…

    Ce temps qui t’a parfois…

    Si affligée…

    -Malgré nos âges semblables…

    C’est moi qui a la chance…

    D’encore te regarder…

    De te tendresser…

    -Sur tes lèvres…

    Je dépose un doux baiser…

    À la mémoire de tous…

    Nos baisers torrides et langoureux échangés…

    -J’aime encore tant…

    Caresser ta joue…

    Puis écarter tes cheveux…

    Pour dans ton cou déposer un baiser…

    -Sous ta jaquette…

    Je revois ton épaule..

    Que j’ai toujours tant…

    Aimé dénuder…

    -Je te regarde…

    J’observe ta poitrine…

    Qui se soulève…

    À chacune de tes respirations…

    -Je revois…

    Tes seins que j’ai…

    Toujours tant aimé caresser…

    Quand à moi tu t’offrais…

    -Pudiquement…

    Je redescends ta jaquette…

    Remontée sur ta cuisse…

    Qui m’a toujours fait frémir…

    -Tant de fois…

    Le mouvement contraire j’ai fait…

    Fébrile à chaque fois….

    Que je glissais ma main sous tes tissus…

    -Je te regarde…

    Je vois celle…

    Que tu as toujours été pour moi…

    Celle que je vois si belle…

    -Celle à qui…

    J’ai tant encore envie…

    De faire l’amour…

    Si tendrement…

    -Sur toi je me penche…

    Je caresse ta joue…

    Je dépose toute ma tendresse sur tes lèvres…

    Et dans mes bras je te serre d’un amour si profond…

    -Viel homme je suis comme un ti-cul…

    Je t’aime…

    Car la passion est intemporelle…

    Et la nôtre ne vieillira jamais…

    Xxx

    Kleaude

    Puis un autre….tant qu’à y être….. celui-là publié sur mon blog en février 2016

    CRAINTES…

    -Parfois je crains…

    Que notre flamme…

    Ne soit plus passion…

    Ni amour ardent…

    -On a beau se dire…

    Qu’après ces années…

    L’amour change…

    L’amour évolue…

    -Mais l’amour…

    N’a qu’un rouge…

    Qui se doit d’être écarlate…

    Rouge de braise…

    -Je t’aime de tous les amours…

    L’amour passion…

    L’amour tendresse…

    Mais toujours l’amour rouge…

    -Je m’émeus…

    Pour chacun de tes sentiments…

    Mon cœur tressaille…

    À chacune de tes émotions…

    -Je voudrais…

    Tous les écueils t’éviter…

    Pour qu’aucune contrariété…

    Ne t’assaille…

    -Je voudrais…

    Bercer ton cœur…

    Quand il vacille…

    Pour le caresser du mien…

    -Ton âme…

    Je voudrais cajoler…

    Car la mienne…

    Je t’ai offert…

    -Ton corps…

    Toujours je voudrai…

    Faire frémir…

    Pour combler tes désirs…

    -Mais parfois je crains…

    Que ton désir de moi…

    Ne s’estompe…

    Qu’il s’amenuise…

    -Je rêve peut-être en couleurs…

    Mais pour toi…

    Je ne voudrais…

    N’être que passion…

    -Je veux aussi…

    Que quand un chagrin te gagne…

    Vers mes bras…

    Tu auras toujours l’instinct de te réfugier…

    -J’espère toujours…

    Être ton confident…

    Ton ami…

    À qui tu confies tout…

    -De toi…

    Et avec toi…

    Je veux tout partager…

    Je veux qu’on reste nous…

    -Je sais bien…

    Qu’on n’a plus vingt ans…

    Mais à chaque nouvelle année…

    Je te trouve plus belle…

    -Belle…

    Si belle…

    Toi qui pourtant…

    S’inquiète tant…

    -Tu devrais pourtant voir à mes yeux…

    Que la beauté n’a pas d’âge…

    Que toujours…

    Tu seras si belle…

    -Je sais bien…

    Qu’avec le temps…

    Il faut savoir…

    Se renouveler…

    -Notre nous…

    Est si beau…

    Il m’est vital…

    Je t’aime tant…

    -Mais toi…

    M’aimeras-tu toujours…

    Me désireras-tu encore…

    Au fil des décennies…

    -Ta passion…

    Je ferai tout…

    Pour l’alimenter…

    Je veux te mériter…

    -Je veux toujours…

    Que tu me regardes…

    Avec cette lueur dans les yeux…

    Qui me chavire le cœur…

    -Ce regard amoureux…

    Qui me fait craquer…

    Et qui attise…

    Ma passion pour toi…

    -Cette passion…

    Qui je l’espère tant…

    Sera toujours partagée…

    Et ardente…

    -J’espère que toujours…

    Tu auras envie…

    Que je te fasse la cour…

    Pour encore te séduire…

    Xxx

    Kleaude

    Alors voilà pour l’exercice.

    Belle initiative.

    Mes salutations

    1. Bonjour Kleaude, merci pour vos magnifiques poèmes! Pourriez-vous me communiquer une adresse de contact afin que je puisse échanger avec vous, avant la rédaction de l’article? 🙂 Merci!

  4. Nous sommes de la génération égalité

  5. D’accord…les hommes aiment écrire…et parler des femmes alors je t’en envoie deux aussi, un de moi (ancien) et un que j’aime beaucoup, sans honte, car il fait honneur aux mamans.

    Message à Lady Elle
    *
    Je n’étais qu’une lettre écrasée par les pages
    Dans des mots répandus sous les déshabillages,
    Les regards d’inconnus plus ou moins de passage
    Dans l’espoir d’apparaître…docile à leur ouvrage…
    *
    Mais voilà qu’en symbiose avec l’apprentissage,
    Je suis promue félibre désormais de mes drames,
    Libérée de ces scribes et… j’en connais des sages !
    Sans bien compter qui causent… du mal et qui m’enflamment !
    *
    Une figure de style, en l’hommage des femmes…
    Une chorégraphie pure et belle à mon âme,
    Légère pour le prix supportable de grammes
    Au fur et à mesure que je deviens une Dame…
    *
    Et sous la couverture… de mon nouveau programme…
    Un message de lui… que j’aime m’encourage
    Disant : « tu es ma vie », tout ce que je réclame !
    Lier en mon écriture la hampe et le jambage.
    *
    Pat

    Ma gomme
    *
    Avec ma gomme dit l’enfant
    – la gomme que j’ai dans le cœur –
    Je puis rayer tous les malheurs
    Avec ma gomme dit l’enfant
    Je pourrais faire disparaître
    L’univers et tous ses vivants
    Mais qui jamais sur cette terre
    – Fût-il le Dieu le plus futé-
    Serait capable d’effacer
    Avec sa gomme de lumière
    Le beau visage de ma mère
    Du livre de l’éternité ?
    *
    Maurice Carême

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :