Vous préparez un voyage pour la Roumanie et vous vous demandez quelle ressemblance entre la cuisine roumaine et la cuisine française ?

Bienvenue dans l’univers des saveurs roumaines !

« La cuisine roumaine, n’est pas une cuisine pimentée comme se l’imaginent souvent les occidentaux ». Nos recettes sont enrichies par des influences allemandes, autrichiennes, grecques, françaises, turques, hongroises ou russes.

Particularités du marché

cuisine roumaine
Source photo : Pixabay

Nous sommes des grands consommateurs de viande de porc, de chou blanc, de chou vert et de choucroute, mais peu de mes congénères estiment comestibles les fruits de mer, les escargots ou les cuisses de grenouille.

Sur les marchés ou dans les commerces, l’oie, le canard, le lapin ou le gibier frais, se font rares. En revanche, plusieurs marques traditionnelles, se partagent le marché de volaille avec des offres similaires de poulet, de dinde ou des abats.

La consommation de viande de bœuf reste faible et l’agneau ou le mouton est principalement utilisée à Pâques pour préparer des plats d’exception traditionnels.

La soupe ou la charcuterie occupent une place privilégiée sur les tables des roumains. 4 jours sur 7, le roumain débute son repas avec une soupe. Le petit déjeuner roumain est plus proche du modèle anglophone. C’est donc avec de la charcuterie, des œufs ou des laitages que la plupart des roumains débutent la journée.

La cuisine roumaine selon les régions

Roumanie régions
Régions Roumanie, Photo de Andrein — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6533446

Au nord du pays, en Moldavie ainsi qu’en Transylvanie,  les farces, le chou, la pomme de terre et les vins bruts dominent. Dans cette région les saveurs se rapprochent donc davantage de la cuisine de l’Europe de Nord.

La charcuterie de Transylvanie, par exemple, ressemble beaucoup à celle allemande. En ce qui concerne les soupes, on note une préférence pour les potages épais. Si vous faites un voyage en Transylvanie, laissez-vous tenter par les saveurs de la région. Testez la soupe de « Poulet à l’estragon » ou le « Ragoût de porc de Transylvanie ».

cuisine
Soupe – Source photo : Pixabay

Si au contraire, vous vous trouvez en Moldavie, vous découvrirez une cuisine qui mélange crème fraîche et goûts acides. Un plat de résistance de Moldavie ? Les « Boulettes de viande hachée et grillés avec de l’ail et des fines herbes ». Découvrez également leur soupe légère, la « Ciorba Radauteana ».

Au sud du pays, en Dobrogea, en Oltenia ou en Muntenia, vous découvrirez une cuisine plus proche de Balcans et où les roumains consomment des plats plus légers et épicés : des brochettes, du poisson, des vins doux…

Mes recommandations : si vous passez par Oltenia, régalez-vous avec des charcuteries de la région. L’Oltenia est réputée pour ses saucisses. Si vous passez par Muntenia, goûtez la « Tarte aux légumes et champignons » . En Dobrogea dégustez leur poisson à la sauce tomate.

À l’Ouest du pays, dans le Banat les recettes ont été davantage influencées par la contribution des Hongrois ou des Allemands. Mes recommandations, les Virsli de Brad (charcuterie), notre plat traditionnel, les fameuses « Sarmale »,  ou le « Gulaș ».

herb-2805224_1920
« Sarmale »- Source photo : Pixabay

A suivre…

Texte réalisé avec la précieuse contribution de Wikipedia.

Mariana ANTONEAG,

Enquêtrice de terrain en Roumanie


P.S. Envie de découvrir la cuisine roumaine?  Voici quelques ouvrages qui pourrait vous intéresser :

Bon appétit !

14 thoughts on “La cuisine roumaine, présentation générale et particularités

    1. Bonjour Aphadolie, suis un peu débordée ce dernier temps, mais je suis également heureuse de te retrouver sur la toile! Très bonne journée à toi Aphadolie.

  1. Lorsque je lis ce qui se mange en Roumanie, j’avoue que, gourmet et gourmand, je serais attiré par soupe de poulet avec de l’estragon, qu’un bon ragoût de porc de Transylvanie ne me déplairait pas, je goûterais bien à des boulettes de viande hachée et grillés avec de l’ail et des fines herbes sans oublier de faire honneur aux Virsli de Brad et aux sarmale. Finalement, c’est une gastronomie très variée qui change selon les régions comme c’est le cas en France.

    1. Bonjour Trigwen, grand merci de votre contribution à cet article. Si vous faites un voyage en Roumanie et si vous dégustez l’un de ces plats, n’hésitez pas de me donner votre avis. La cuisine roumaine est vraiment riche et variée. Dans cet article j’ai présenté seulement quelques options. Je rédigerai bientôt un nouvel article pour vous présenter d’autres options. Très bonne journée à vous Trigwen.

  2. Magnifique! C’est bon de savoir qu’il y a de quoi se régaler. La soupe a l’air appétissante quoique je n’ai plus besoin de grandir (conseil donné en France pour que les enfants mangent leur soupe: elle fait grandir…). Sinon deux questions: Trouve t’on du bon pain? Et quel est ton plat favori? Moi c’est la lotte à l’armoricaine.

    1. Bonjour Pat, du bon pain, on trouve beaucoup en Roumanie. Si tu aimes bien le pain français, je te conseille les baguettes (recette française) – en vente aux supermarchés. En ce qui concerne mon plat favori, je suis une grande consommatrice de poisson. J’aime beaucoup le poisson grillé, au four, frit etc. Des choses simples quoi…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.