À tous ceux qui se demandent pourquoi je suis restée remarquablement silencieuse quant à certains sujets qui font l’actualité roumaine, ce dernier temps, je voudrais dire, qu’il n’y a aucune raison que je traite les mêmes sujets qui sont déjà assidûment et continuellement épluchés par certains chroniqueurs. De plus, je ne suis pas une journaliste, et Roomanies.com n’est pas un site d’actualités. Notre but est de faire connaître la Roumanie par des analyses de terrain, de promouvoir la culture, les voyages et les investissements. A noter également que nous faisons des efforts permanents pour inciter les lecteurs à échanger sur les sujets présentés. D’où l’utilité des commentaires. Nous invitons également nos lecteurs à découvrir le pays et la réalité du terrain par eux mêmes, et nous publions des témoignages.

Si vous lisez bien le contenu publié sur notre site, vous verrez que, jusqu’à présent, aucun des éléments publiés dans nos articles, ou dans nos commentaires, n’a pu être réfuté. Aucune voix importante du secteur ne s’est élevée pour contester nos publications ou les nier, (aussi dithyrambiques soient–elles, comme on m’accuse certains lecteurs ce dernier temps).

Si vous faites partie des lecteurs qui souhaitent investir en Roumanie et si vous avez besoin d’une analyse sur les risques politiques, économiques ou sociaux de la Roumanie, écrivez-moi un mail à « contact@roomanies.com ».

idée
Source photo : Pixabay

Mais ne me demandez pas d’aborder des sujets à scandale sur mon site. Je suis une analyste, pas une journaliste. Les analyses présentées sur ce site web, demandent une étude approfondie, cela prend du temps, de l’énergie et des efforts intellectuels, des ressources financières, des interviews etc… et je finance tout cela par moi-même. Voilà, je n’ai tout simplement pas envie de tomber dans les mêmes clichés habituels de la presse à scandale. Beaucoup de chroniqueurs à scandale  s’en chargent déjà …

Je pense aussi qu’il est trop tôt pour juger de la nature des mouvements politiques qui s’opèrent aujourd’hui dans le pays. Je ne souhaite pas faire de Roomanies.com un site web réputé pour ses opinions politiques, ni de publier des contenus d’actualité à court terme. Parce que pour moi, l’actualité de la Roumanie, c’est bien cela. C’est du très court terme. C’est du contenu à scandale, c’est du contenu « fabriqué » pour devenir viral. Désolée d’être un peu dure, mais mon but n’est pas de publier de la presse à sensations, de titrer « à succès » à fins de bouleversements.

questions.jpg
Source photo : Pixabay

Je ne ferais pas de prédictions d’effondrement de pouvoirs pour annoncer l’imminence de la fin de tel ou tel parti corrompu de Roumanie. Parce que « les graves problèmes de corruption qui sont de mise à Bucarest » et autres sujets que certains lecteurs demandent que j’aborde sur ce site, c’est bien cela : de la politique.

En politique on aime bien la polémique. Et lorsqu’on est en plein milieu, personne ne semble vouloir sortir de ce consensus politique belliqueux. Trop des contenus sont déjà publiés sur le sujet.

Personnellement, je n’ai ni l’envie ni le temps de me noyer dans ce genre de création de contenu. Cela m’apporterait sans aucun doute une couverture médiatique extrêmement importante, mais sans une réflexion suffisante à court terme et à long terme, je ne produirai qu’une campagne négative sur mon pays, des conséquences graves à court et à long terme pour la Roumanie. Parce que soyons honnêtes, les décisions prises par les politiques, demandent beaucoup de réflexion et vous, chroniqueurs politiques, experts en ce domaine, maîtrisez beaucoup mieux que moi ce sujet.

La Roumanie se noie sous des tonnes et des tonnes de contenus à scandale et je refuse de reproduire ce schéma.

attaques
Source photo : Pixabay

La hausse de la discrimination à l’encontre des roumains, à mon avis, a une cause bien précise : le désir de certains médias de toujours publier du contenu à scandale frais, du contenu qui suscite la peur et attire une attention internationale considérable. Sous le prétexte de faire connaitre l’actualité on voit de plus en plus du contenu fabriqué dont le seul but est de devenir des contenus viraux, peu importe la réalité. Notez que je ne fais aucune accusation à vous, je m’exprime à l’encontre de ceux qui sèment la zizanie contre mon pays.

Je travaille à contre-courant de ces tendances, j’ai le droit de le faire et mon choix est légitime. Tout ce que j’aime encore dans ce pays peut être balayé par des contenus inconsidérés sur du court et du long terme, qui diverge de l’ordinaire et dont le but est de faire l’écho mondial : histoires de sang, violences, vols, corruption, et j’en passe, quand en réalité il n’y a eu ni cadavres, ni sang, ni vols, mais uniquement de la manipulation de masse.

time
Source photo : Pixabay

Je le reconnais, non sans déception, il arrive fréquemment en Roumanie que l’on doive composer avec des situations difficiles, comme la corruption. A la découverte de cet amer constat, je l’avoue, je pleure intérieurement, mais tous les roumains ne sont pas des corrompus. Il existe encore des gens honnêtes en Roumanie. On ne peut pas faire des généralités. On ne connait pas tous les paramètres.

Malgré ce qu’il y a d’absurde et de terrible dans ce pays, je ne suis pas dégoûtée de la Roumanie. Face aux nombreuses accusations de corruption de la part « des experts qui savent tout », toutes les bonnes paroles n’y feront rien, j’en ai conscience. Mais la Roumanie, n’est pas le seul pays qui doive faire face à ce problème épineux. Et le pays est également composé des gens capables de le reconstruire.

route
Source photo : Pixabay

Presque tous les pays du monde sont à un moment ou un autre confrontés à ce genre de problème. Je suis quelqu’un (vous l’avez noté !) qui voit toujours le bon côté des choses. Et j’en suis persuadée: nous avons le pouvoir, la volonté et la capacité de changer notre pays.

Vous qui publiez sur les réseaux sociaux des publications à scandale, faites des analyses réfléchies sur du court et du long terme, et allez sur le terrain. Vous découvrirez que les roumains ne sont pas tous des voleurs et que toutes les administrations ne sont pas composées des élus véreux, comme vous le dites pour vous attirer du trafic. Ne généralisons pas !

Voilà ce que je tenais à vous répondre.

Mariana ANTONEAG,

Enquêtrice de terrain en Roumanie

P.S. Mille mercis à mes partenaires, Patrick Harlegand, Maître Renard et Razvan Valentin Lizo de m’avoir soutenue et de, malgré tout, toujours continuer à me soutenir dans ce combat.

18 thoughts on “Le billet « coup de gueule » de l’administrateur

  1. Hello Mary ! La situation actuelle en Roumanie, n’est pas bien différente ce qu’on entend tous les jours de part le monde plus au moins médiatisée. Et il y aura toujours de la charogne pour profiter de toute cette misère pour gagner quelques échelons ou quelques billets de plus. Alors garde la tête haute, tu n’as rien à t’en vouloir. Fais comme tu as toujours fait. La promo de ton pays qui est cher a ton cœur. Tu peux être fière de toi et de ton travail.
    Je te souhaite une bonne fin de semaine et un bon courage pour la suite. Bisous

  2. Eh oui, chacun son boulot et puis on peut voir la réalité avec des yeux différents. La misère n’est pas toujours là où l’on nous fait croire qu’elle est. Par contre nager à contre courant rend seul alors merci à tous les soutiens.

    1. Tout à fait Pat. Chacun voit le monde avec les yeux de son cœur…Merci d’exister et de faire partie de cette équipe! C’est grâce à des gens comme toi que je regarde vers l’avenir avec des yeux bienveillants.

  3. Ba, il manquait plus que ça : ne pas être libre de parler de ce qu’on a envie sur son blog !! Tu as parfaitement raison Mariana, on est des analystes de terrain, pas des journalistes (vendus lol). On écrit au rythme qu’on veut et sur les sujets qu’on veut 🙂 Moi, pareil, il y a des sujets d’actu que je n’aborde pas, à moins d’avoir une expérience perso dessus, pourquoi blablater dans le vide et ennuyer tout le monde ? 😀 Des bises

    1. Je suis entièrement d’accord avec toi Marina. Nous sommes des analystes.Nous écrivons par passion et nous mettons beaucoup d’énergie, d’efforts et de ressources dans nos publications. De plus, t’as raison : mes opinions politiques ennuierait en tout point mes lecteurs :-). Merci de ton soutien. Je passerai te dire bonjour de l’autre côté dans les prochaines heures. Passe une très belle soirée. Bisous en retour 🙂

  4. Tu as eu raison de laisser ce billet d’humeur très justifié. Ton blog est avant tout un blog qui cherche à faire connaitre la Roumanie, sa culture, ses sites, son histoire, ses célébrités, ses paysages, son architecture, sa beauté, sa diversité ou ses légendes. C’est un blog qui est là pour nous montrer que la Roumanie na pas du tout l’image que certains en ont eu pendant trop longtemps.
    Ton blog n’est pas un blog d’opinons et tu n’es en rien obligée de donner ton avis sur la politique roumaine ou sur ses dirigeants. Ceux qui parlent de ces scandales font partie de ces gens qui aiment lire dans les journaux tout ce qui parle de sang, de violences, de manifestations et de scandales.
    Peu importe que ce soit traité très superficiellement, cela leur suffit pour se faire une opinion si fausse soit-elle. Ces gens qui lisent ce genre de journaux ou regardent des « reportages » à la télévision ne se rendent même pas compte qu’ils ont droit à une synthèse qui n’est même pas approfondie.
    La Roumanie comme tous les anciens pays du bloc soviétique sont tous des jeunes démocrates. Des démocraties dont les dirigeants sont pour la plupart des gens qui furent auparavant des « apparatchiks » du parti communiste ou qui ont travaillé de près ou de loin avec Ceausescu et qui en ont gardé quelques mauvaises habitudes. Toutes ces jeunes démocraties vont grandir, mûrir petit à petit et devenir plus saines.
    De toute façon, la Roumanie n’est pas la seule à être atteinte par ces problèmes : c’est aussi le cas en Ukraine, en Russie où les milliardaires actuels ont des anciens hauts dirigeants du Parti communiste soviétique. Ces mêmes personnes qui te critiquent, ces experts autoproclamés critiquent Viktor Orban sans se demander pourquoi il s’oppose si violemment à l’Union européenne ; tous critiquent le ministre de l’Intérieur italien pour sa politique mais aucun ne s’interroge sur la situation de l’Italie vis-à-vis des immigrés ; les mêmes critiquent la politique polonaise mais aucun ne s’interroge sur le jeu trouble que joue l’Eglise catholique en Pologne auprès du pouvoir politique.
    Même en France, certains hommes politiques sont corrompus et il a été créé voici quelques années un service nommé « ANTICOR » comme anti corruption qui fait un travail approfondi avec des policiers spécialisés et des juges financiers. Depuis sa création avec ces juges financiers, plusieurs hommes politiques sont passés devant un juge, ont été inculpés et risquent de passer devant un tribunal.
    Seulement, la France est une vieille démocratie qui, comme la Roumanie actuelle, a fait des erreurs à ses débuts au XIXème et jusque dans les années 1980. Donc, la Roumanie suivra le même chemin car, comme tu l’écris, il existe chez vous des hommes qui sont propres. Un jour, la relève arrivera et vous aurez droit à d’autres genres de dirigeants.
    Alors laisse les imbéciles critiquer ton site, ne tient pas compte de leur avis qui ne vaut rien et continue de nous faire découvrir ton pays que tu aimes, ce blog et ces billets qui nous donnent envie d’aller un jour passer des vacances chez toi pour découvrir ce vieux pays chargé d’histoire et de légendes qu’est la Roumanie.

    1. Bonjour Trigwen,
      Merci de vos remarques et de votre précieuse contribution à cet article.
      Mon souhait, comme vous le dites si bien, est avant tout, de montrer que la Roumanie, malgré les problèmes, possède aussi des bonnes choses. Très peu de personnes regardent aussi les bons côtés de ce pays, et je souhaite les montrer pour pouvoir être par la suite explorés.
      Mon souhait n’est pas d’exagérer dans « mon portrait de la Roumanie » comme on m’accuse certains. C’est ainsi que je vois ce pays : riche de ses légendes, riche de lieux et de paysages à découvrir, riche de connaissances et de compétences etc. Et ceux qui trouvent « ma réalité » dithyrambique sont invités à me prouver le contraire par des faits et des arguments valables sur du court et du long terme.
      Merci à vous de comprendre mon combat et de me soutenir en ce sens.
      Très bonne journée à vous Trigwen et à bientôt de l’autre côté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.