Introduction

Pour beaucoup d’entre nous le printemps se résume parfois à l’adoucissement des températures, au renouveau de la nature, au retour du soleil et des oiseaux migratoires et au réveil des animaux hibernants.

Dans les faits, le printemps, lui a quelque chose qui change tout et dont chaque regard serait nécessaire. Pourquoi nécessaire ? Parce que notre éducation ne nous incite pas à déguster pleinement le temps dont on dispose dans le présent : isolés, stressés, débordés, nous n’avons plus le temps  de savourer pleinement les richesses du printemps.

En Roumanie, comme partout dans le monde, dans les villes, le printemps fait reverdir entre nos murs de briques des jolis coins de paradis naturels, ou de magnifiques parcelles fleuries aux couleurs pastel. C’est le moment de rouvrir nos fenêtres, de respirer un bon coup de printemps, de s’aérer les poumons et de laisser son esprit vagabonder.

Dans la grisaille urbaine, le printemps devient notre peintre paysagiste bénévole : la température remonte, le soleil se fait ressentir, le ciel sort ses couleurs, des nuages couleur coton recommencent à border nos horizons, les branches entrelacées commencent à verdir, et les têtes des arbres se rhabillent de couleurs.

Citadelle d'Alba Iulia
Photo prise en début mai 2019 à la Citadelle d’Alba Iulia .
Parc dans la ville d'Arad
Petit paradis verdâtre nocturne. Photo prise dans le Parc « Padurice » de la ville d’Arad.
dans le centre de la ville d'Oradea
Vue de Crisu Repede, la rivière qui traverse le centre de la ville d’Oradea.
le printemps
Petit paradis de verdure. Photo prise en début mai 2019 à la Citadelle d’Alba Iulia .
IMG_7248
Dans le parc de la ville de Carei.

Les terres se parent à nouveau de leur habit vert orné de marguerites. Les abeilles et les papillons recommencent à butiner  les champs remplis des fleurs, les oiseaux réitèrent leur partition mélodieuse, les potagers reprennent vie et baignent l’atmosphère de leur délicieux arômes.

abeille sur une fleur
Petite abeille prise « au dépourvu » sur les collines de la région de Borsa, Roumanie.

De multiples visages, de multiples couleurs et nuances et de multiples parfums auxquels nos perceptions restent totalement sélectives. Pour moi, le printemps a tous ces pouvoirs-là. Comme pour nous consoler après avoir traversé les mois de froid glacial, le printemps nous gâte le regard de panoramas époustouflants d’un vert soutenu, nous éveille les sens olfactifs de séduisants parfums, nous récompense de bouffés d’oxygène et d’air frais et la végétation s’auto-invite dans nos maisons.

Partout y fourmille une vive renaissance et à mon avis, c’est la meilleure saison pour s’engager dans un voyage en Roumanie. Il n’est pas aussi chaud que l’été, ni aussi froid que l’hiver. De plus, vous pourriez découvrir toutes ces belles choses qu’il nous met à disposition chaque année bénévolement.

Pour nos beaux intérieurs

Pour beaucoup d’entre nous, le printemps, c’est aussi l’occasion de ressortir les gants de jardinage. Dans mon quartier, par exemple, chaque bâtiment est bordé d’un petit jardin commun et où les habitants ont planté une grande diversité de fleurs et d’arbustes fleuris : des perce-neiges, des violettes, des narcisses, des tulipes, des roses, des muguets, des lys, des jacinthes et muscaris, des crocus, des magnolias, des pivoines, des camélias, des lilas, des véroniques, des cerisiers, des cognassiers du japon, des acacia bleus,  etc.

fleurs de printemps
Les jolis perce-neiges qui ont décoré cette année le jardin commun qui se trouve devant mon bâtiment.
arbuste décoratif
L’acacia  bleu de ma grand-mère.
9
Une jolie fleur d’Iris pendant un jour de pluie.
fleurs de printemps en Roumanie
Notre cognassier du japon.
fleurs de printemps en Roumanie
En train de savourer le parfum des lilas pendant un jour de pluie.

Certains vont même plus loin et décorent leurs balcons de pommiers d’ornement et des pots de fleurs spectaculaires. Au printemps comme en été les balcons sont garnis de très jolies fleurs à floraison estivale.

Le printemps à terre

Le printemps donne aussi le coup d’envoi de semis et c’est à la campagne que les jeunes pousses se montrent plus nombreuses.

printemps à terre
Jeunes pousses à la campagne du département de Satu Mare.

Pour nos agriculteurs le printemps c’est le temps de s’occuper de la terre. Afin de pouvoir profiter des récoltes généreuses dès le début de l’été, des graines et des semences sont à semer de mars à juin : maïs, épinards, pommes de terre, choux, salades, oignon, petit poids, haricots etc. En début d’été on plante des aubergines, des concombres, des tomates, des poivrons, des courgettes, des melons etc.

Opportunités d’affaires

Ayant une certaine expérience dans ce secteur, je peux vous dire que la ré-végétalisation du printemps en Roumanie est faite en privilégiant les semences, les graminées et les herbacées locales. Les bonnes récoltes ne s’obtiennent on le sait, qu’au prix d’un travail acharné accompagné de très bonne semences. Et beaucoup d’agriculteurs roumains recherchent actuellement à enrichir leur semis grâce à la collaboration avec des producteurs étrangers et plus particulièrement des français.

Dans les villes roumaines et à la campagne, au printemps, les réserves en nourriture (principalement légumes et fruits) sont très souvent déjà épuisées. Et il y a peu de producteurs  qui disposent de locaux de conditionnement et de stockage de légumes et fruits durant l’hiver. Dès les mois de février, les grosses chaînes alimentaires commencent déjà à passer leurs commandes chez les producteurs étrangers.  Si vous travaillez dans ce secteur et que vous envisagez un développement à l’international, en Roumanie, un besoin et une forte demande est à combler. Le potentiel est donc bien là.

abeille sur une fleur de Colza
Fleur de colza. Photo prise à la campagne dans le département de Satu Mare.

Des potagers urbains

Pour s’adapter à ce manque, manger frais et des légumes saines, certaines familles urbaines font même pousser leur potager sur leurs terrasses ou dans leurs petits jardins urbains: carottes, radis, oignon, salade, ail, salade, persil,  etc, pourront être consommés dès le mois de mai. Jolie idée pour combler ce manque et  pour développer la biodiversité dans nos villes, n’est-ce pas ?

Au printemps tous dehors

Le printemps est fait pour ressortir dehors. C’est la saison idéale pour se ressourcer, pour voyager et découvrir, pour trouver l’inspiration, pour renouer avec les amis, pour se renouveler… Savourons les parfums des fleurs qui nous entourent, redonnons-nous de la vigueur,  injectons-nous une dose d’optimisme. Vivons l’instant présent, pas même au jour le jour, mais seconde après seconde. Chaque jour de printemps nous apporte une expérience et une force nouvelle. Le printemps a inspiré des nombreux poètes, des nombreux artistes dans des domaines différents et des nombreux hommes d’affaires.

grandirComme un ‘ R ’ de printemps
*
R comme renouveau,
R comme renaissance…
R comme air
De retour ;
Un air de rossignol
Roumain…aussi…
Ritournelle fidèle
De nature rituelle…
Qui l’a rendu rebelle ?
*
Pat

Comme le printemps nous sommes condamnés à renaître, à nous renouveler, à nous améliorer et à progresser en permanence. Nous avons le devoir de grandir continuellement.

C’est pourquoi, je vous invite à ressortir dehors et à jouer avec nous. Lisez les derniers vers imaginés par mon partenaire Pat et ré-assemblez son petit poème.

Excellent printemps à toutes et à tous !

Mariana ANTONEAG,

Enquêtrice de terrain en Roumanie

fleurs de printemps
Fleurs de châtaignier

Le printemps
*
Le printemps sera là demain !
Tu pourras lui tendre les bras
Chanter l’indescriptible hourra
Qu’il t’accueille bien dans les siens !
*
Il arrive l’ami, bientôt !
Vois-tu que pour lui le jour veille
Sur la terre qu’il ensoleille
D’aurores chaque matin plus tôt ?
*
S’il pleut, vente Mars en colère…
Sèche les rivières en ruisseaux
A plus de lumière et d’air chaud
Les derniers bourbiers de l’hiver !
*
Sous cette sensible présence
Enfin l’horizon se découvre !
Les fleurs toutes ensemble s’ouvrent
A l’existence rendent du sens !
*
Et sur les forêts vient jeter
Une couverture qui sert
A recouvrir de nécessaire
Amour les intimités !
*
Le printemps construira l’été !
Alors d’Arad à Constanta,
Chacun fera le même constat
De ce miracle avec piété.
*
Comme il approche à pas certain,
Mains dans les poches… tête au vent,
A la rencontre du bon temps…
Vas le premier, joyeux, serein !
*
Pat

Petit exercice poétique

marguerite

Le poème (modeste) que Pat a écrit ci-dessous contient un secret.
Qui le découvrira en premier ?
Un indice : de Horodistea à Lasi et de Arad à Sulina.
Facile non ?

Au printemps dans l’air sens…
La forêt la fleur des champs
Renaît libère les fragrances
Murmure à profusion notes confuses
De nouveau sa nature écoute…
Chante avec elle la pastorale !

Pat, créateur de rimes et des idées!

24 thoughts on “Le printemps, la saison idéale pour découvrir la Roumanie

    1. Bonjour Karouge, vos mots me touchent beaucoup, c’est gentil! ☺Merci à vous de nous avoir loué votre temps et votre énergie dans la lecture de nos articles. A bientôt de votre côté!

  1. Ah! Jongleur, acrobate, clown…j’avais entendu mais pas encore danseur…voilà qui est flatteur et…bravo à la photographe et à la rédactrice en chef…

    1. Ohh tes compliments me font rougir, n’exagérons rien Partenaire ☺. C’est grâce à tes rimes aussi que j’ai trouvé un peu plus d’inspiration. Très bonne journée à toi Pat! Bisous

  2. De magnifiques photos qui donnent envie de se balader. Chez nous, le printemps est très en retard. Beaucoup de pluies pour pouvoir admirer la nature ! Merci Mary d’avoir partagé toute cette beauté avec nous !
    Bon weekend 😊

    1. Bonjour Mya, il y a eu beaucoup de pluie chez nous aussi, mais cela n’a pas empêché les arbres à verdir. En Roumanie cette pluie serait bénéfique aux nouvelles pousses après une année de sécheresse. Merci de ta contribution à cet article. À bientôt de l’autre côté! Gros bisous! ☺😚😚

  3. Les photos sont magnifiques. Les textes inspirants. Mais je sèche sur le secret du poème de Pat.
    La seule chose qui m’est spontanément venu à l’esprit est, en « pêchant » un mot par ligne : « l’air des fragrances murmure sa pastorale ». Mais je donne ma langue au chat. Le secret est résolument resté secret pour moi 🙂
    Bon printemps à toutes et tous !

    1. Bonjour Les petis bla-bla de Dom, grand merci de votre intérêt et de votre contribution à cet article. J’avoue que lorsque Pat m’a présenté son idée, j’ai eu moi aussi des difficultés à découvrir le secret. Je pense que Pat n’hésitera pas à vous donner davantage des indices. Merci encore de nous avoir lus et à très bientôt de l’autre côté!

    2. Tu sèches ? Non point…car ne te mouille ! ha ha ! La modeste t’habite mais moi je connais la bête qui ne me dira pas à quel…point je suis nouille. Un point c’est tout. Je suis beau joueur et sais reconnaître ma défaite sans plus de blabla. voilà la reine !

      1. Tu rigoles ? 🙂 C’était bien la phrase cachée ? Je ne sais que dire, tant j’étais certaine d’avoir mis mes deux pieds dans la même ballerine.
        De toute façon, le plaisir de te lire est plus grand que celui de déchiffrer le code secret.
        Biz et amitié et plein plein de bonnes choses à toi !
        J’écris peu ces temps, faute de temps… et ça me manque. Je gribouille quelques notes, qui me serviront sans doute…

      2. Bon! Tu es pardonnée… mais je vais demander à Mari de publier la solution car je vois que nous nageons avec les petits poissons du lac…Tu as une bonne combi au moins?

  4. De fort jolies photos et d’excellentes descriptions de ce qu’est le printemps en Roumanie. Tu en parles avec passion et sais bien le décrire par le détail.
    Vu ce que j’ai lu sur la Roumanie dans tes billets précédents et sur les lieux à visiter pour se faire une idée de la richesse de ton pays, dès que l’occasion et les moyens seront là, il est fort possible que j’aille passer une bonne semaine par chez toi.

    1. Bonjour Trigwen,
      Vos mots me touchent beaucoup. Merci :-)! Je vous attends avec joie en Roumanie. Vous avez le talent de très bien expliquer et coucher sur le papier vos expériences dans les pays que vous avez déjà visités. Alors pourquoi ne pas faire aussi une « série » d’articles sur votre expérience en Roumanie? Qu’en dites-vous Trigwen?

  5. Dom nous charrie car elle connaît très bien le secret. Nous avons croisé le fer euh non…la plume ensemble sur ce sujet et je suis…mort dans le duel…

    1. Taratata… 🙂 je ne me permettrais pas de plaisanter avec ça 🙂 J’aime trop conjuguer le verbe écrire avec toi ! Tu es trop modeste, Pat. Toi grand maître Jedi de lumineuse plume (évidemment si tu n’es pas fan de Star Wars, ma phrase risque de t’échapper…) mais je suis prête à parier que tu as compris. Biz de Dom !

      1. Evidemment que je suis Jedi pour la poésie et mon sabre la sert…et aussi Vulcain pour la sagesse et encore avec toi pour l’humour, soldat de l’amour pour la Roumanie si elle a besoin de ma plume…ou même pour la Suisse si elle veut bien d’un petit s…(mais celle-là, on te l’a déjà faite…). Je passe par toutes les portes ouvertes des étoiles car l’espace est le royaume de Dieu et la Terre un village de barbares à pacifier. Biz de Pat.

  6. Il est certain que dès que j’en aurai les moyens et les fonds, il y a plusieurs endroits que j’aimerais visiter.
    Tout d’abord réaliser un safari photo en Afrique (un rêve), et découvrir des pays comme la Roumanie,ou voit des villes superbes comme Prague ou Budapest ailleurs.
    Là, il est certain que je trouverai matière à écrire et à trouver des sources d’imagination.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.