Des châteaux à voir en Roumanie

A partir du XIIème siècle, partout en Europe, du Portugal jusqu’à la Roumanie, de l’Écosse jusqu’à l’Espagne, les hommes ont élevé des citadelles, des châteaux, des palais en pierre.

Ils les construisirent d’abord pour défendre leurs possessions et leur population. Puis, consécutivement à l’invention des canons plus puissants (à boulets de fonte), ils les construisirent pour marquer leur domination, exhiber leur richesse aux yeux de tous.

Mais que l’on soit ou non critique à l’égard des motivations et de l’orgueil de ceux qui les ont faits bâtir, nous devons reconnaître que le talent, (des ingénieurs et des artisans, des ouvriers, des compagnons qui s’y sont exprimés), reste aujourd’hui pour nous source d’émerveillement et d’apprentissage. Il est plutôt rare de visiter une région, un pays, sans s’intéresser à l’architecture locale qui, bien souvent, émerge du paysage.

En Roumanie, vous pouvez trouver de ces magnifiques châteaux qui nous projettent en d’autres époques du moyen-âge, de la renaissance, voire des plus modernes.

Même si nous n’aimons plus les rois, symbole de dictature, nous aimons paradoxalement les princes, les princesses et les histoires qui les accompagnent. Des lieux somptueux où baignent nos racines, où s’est forgée notre identité dont ils sont les seuls témoins à garder l’empreinte survivante du passé.
Ainsi, nous voudrions vous présenter quelques uns d’entre eux : les plus beaux et les plus connus de Roumanie et qu’il faut absolument visiter.

Le château de Bran – le plus légendaire

Dracula
Source photo Pixabay

Il ne fait pas l’unanimité chez les roumains qui lui reprochent d’être un mauvais emblème touristique et de répandre la légende de Dracula depuis la parution du roman de Bram Stocker.

Beaucoup dénoncent cette image confondue avec celle du célèbre et sanguinaire Prince Valaque Vlad III qui, pourtant, n’y mis probablement jamais les pieds.
Toutefois, il serait regrettable de passer à côté de la visite de ce château bien préservé du XIIIème siècle: admirable avec ses hautes murailles, ses toitures de tuiles rouges et ses tours en poivrières coniques.

Le château de Bran, Roumanie
Le château de Bran, Roumanie

Il fut notamment une résidence favorite de la reine Marie jusque dans les années 30. Le propriétaire actuel en est un descendant héritier de la vieille famille des Habsbourg.
Une visite au château situé au cœur de la Transylvanie, vous permettra de constater que les Carpates ne sont pas une région sombre et inhospitalière peuplée de loup-garous et de vampires.

Le Bastion des Tisserands

Plutôt qu’une photo, nous avons préféré intégrer une vidéo issue de Youtube.com qui présente les monuments principaux de Brasov, dont le Bastion des Tisserands.

Le Bastion des Tisserands a été construit entre 1421 et 1436, non loin du château de Bran, à Brasov, au sein d’une forteresse conséquente, qui permettait aux riches commerçants de la ville d’y cacher leur fortune en cas d’agression. Sa construction fut financée par les guildes locales de tisserands.
On peut la visiter pour découvrir, outre les fortifications, une superbe maquette de la ville médiévale fortifiée et une cour intérieure magnifiquement charpentée sur 4 étages : photos ici! 

Le château de Hunedoara ou dit des Corvins – le plus médiéval

Le château de Corvin
Le château de Hunedoara dit de Corvins, photo de : Photo de : Nadia Ghirardini

Situé également en Transylvanie, à côté de la ville de Hunedoara, le château des Corvins  et aussi le plus grand de Roumanie.Il a été construit entre la fin du XIVème siècle, et le début du XVème siècle par Iancu de Hunedoara, régent du royaume de Hongrie. Si son créateur l’utilisait d’abord à des fins militaire, son rôle change rapidement en château de plaisance.

Propriété des princes de Transylvanie dont Mathias Corvin (d’où le nom ), il fut bien entretenu et possède encore meubles, fresques et bibelots qui vous replongeront dans l’atmosphère gothique médiévale, dont un pont-levis, une fontaine profonde qui s’accompagne d’une  légende etc.

Le château Karolyi de Carei – le plus Hongrois

Châteaux Roumanie - Karolyi Carei

Situé au Nord-ouest de la Roumanie à la frontière avec la Hongrie, ce château date du XIVème siècle, mais fut transformé avec le temps. Le nom de Karolyi lui vient du nom des ses premiers propriétaires hongrois.
Il a la particularité de posséder un magnifique jardin botanique et d’être encore, monument historique, utilisé comme salle de spectacle. D’autres détails ici! 

Les châteaux de Peles, Foisor et Pelisor – les incontournables!

Peles

Peles Château
Source photo Pixabay

Bâtis tous trois sur le même site, près de la ville de Sinaia en Transylvanie, mais plus proches de la capitale Bucarest, ces châteaux furent lieux de pouvoir pour le pays.
Ils sont aussi relativement récents puisque la construction de Peles débute en 1873.Leur construction a été ordonnée par celui qui deviendra roi de Roumanie sous le nom de Carol 1er (Charles 1er).

De style néo-renaissance allemand, sa silhouette composée de tours graciles sur une structure de pierre et de bois mélangés, en fait un château particulièrement esthétique. Aujourd’hui, c’est un musée abritant une grande collection de tableaux, une salle d’armes, de nombreux salons richement décorés. Peles a été résidence royale, témoin de funérailles (Carol 1er en 1914), de mariages (Ileana de Roumanie en 1931), de naissances (Michel 1er en 1921, petit fils de Ferdinand) etc.

Peles Roumanie
Anecdote : Le château de Peles fut le premier électrifié en Europe.
Les lieux très touristiques (hôtels sur place, restaurants…), appartenaient à Michel de Roumanie (décédé en 2017), et aujourd’hui à ses descendants, les princesses Margarita, Elena…dans l’ordre dynastique contesté.

Pelisor, plus petit, ancienne résidence du prince Ferdinand et de son épouse Marie de Saxe-Cobourg-Gotha, est revenu à la famille royale et a été restitué à Michel 1er en 2006 après près de 60 ans de confiscation.
Foisor, reste lui résidence présidentielle et dédié aux réceptions protocolaires de l’Etat. Pour en savoir plus cliquez ici !

Le palais culturel de Iasi – le plus somptueux (avis personnel)

Roumanie Palais de la culture
Vue de devant. Photo de Cezar Suceveanu — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12869320

Ce palais a été construit à partir de 1906 sur les ruines de la cour princière de Moldavie dans un style néo-gothique, par l’amateur de belles œuvres de l’époque, Carol  le 1er. Ce palais n’a jamais été résidence royale mais on ne peut passer à côté de son élégance et de sa grandeur (299 pièces à vocation publique et culturelle depuis 1955).

Palais de la culture de Iasi Roumanie
Vue de l’arrière du Palais. Photo de Veronicatirlea — Travail personnel, CC BY-SA 3.0 ro, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=21613203

Le bâtiment contient 4 musées : Histoire, Arts, Ethnographie, et Sciences et Techniques musicales et surtout deux magnifiques salles : la Salle Gothique et la Salle des Voïvodes.
Pour en savoir plus cliquez ici!

La forteresse de Rasnov – la plus ancienne

europe-Pesants2252012_1280
Source photo Pixabay

La forteresse surmonte la ville du même nom entre Transylvanie et Valachie. Elle représente surtout un intérêt historique puisqu’on a retrouvé sur place des vestiges plus anciens remontant aux origines des Daces et des Romains qui y défendaient le passage à travers les Carpates. En effet, la région était stratégique sur le plan militaire et commercial pour la maîtrise de la région.

La citadelle présente, date du début du XIIIème siècle et possède la particularité de n’avoir été prise qu’une seule fois au cours de son histoire vers 1600 par Gabriel 1er Bathory. De jolis points de vue vous y attendent.

Le château de lulia Hasdeu de Câmpina – le plus mystique

iulia-hasdeu-castle-321286_1280
Source photo Pixabay

En Valachie, à une centaine de kilomètres de Bucarest, se trouve le château de lulia Hasdeu de Câmpina. Du fait qu’il fut élevé par l’écrivain bien connu en Roumanie Bogdan Petriceicu Hasdeu en mémoire de sa fille décédée à dix neuf ans, en 1888, ce château est appelé aussi le temple spiritiste.

Poétesse elle même, Iulia, sa fille, (j’aurai soin d’y revenir dans un prochain article) aurait, d’outre-tombe, transmis à son père des messages et des poèmes… Le château lui-même aurait été bâti après sa mort, mais selon ses propres instructions et plans. De quoi piquer la curiosité des amateurs de surnaturel !
Le château de pierre grise possède aussi quelques pièces d’art rares et à proximité vous pourrez visiter le musée du peintre Nicolae Grigorescu.

Le palais Sturdza de Miclăușeni – mon coup de cœur romantique

Château Roumanie Sturdza de la Miclăușeni
Par Cezar Suceveanu – Operă proprie, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=19583544

Il se situe à 65 km de Iasi, au sein d’un ensemble regroupant château monastère et église. Le palais d’architecture gothique récente, a été construit sur un domaine en lieu et place d’un manoir hôtel dont l’histoire remonte au XVème siècle. Extérieurement, le château ressemble à Iasi (en moins grand), dans un cadre luxuriant de jardins à l’anglaise.

Grâce aux nonnes, c’est un endroit calme et reposant où l’on a toujours célébré la culture et la religiosité. Le site conserve les empreintes et la vocation, même si l’ensemble nécessite encore quelques restaurations.
Vous pouvez visiter le musée, vous restaurer, prendre pension au sein du domaine.

Le palais du parlement de Bucarest – le plus monumental

Bucarest Palais du Parlement

Le dictateur Nicolae Ceausescu, voulait l’appeler «  la maison du peuple » avant d’en rendre les clés.
Construit à partir 1984, mais jamais achevé selon les plan initiaux, ce plais correspond au style néo-classique stalinien. Compte tenu des dégâts occasionnés par sa construction sur l’environnement et les dépenses du pays par le mégalomane déchu en 1989, on ne peut pas le considérer avec la même bienveillance que les autres palais roumains.

Il n’empêche que l’on ne peut faire abstraction de sa grandeur : 240 *270 mètres au sol sur 86 de hauteur pour une surface habitable de 350 000 métrés carrées : 1100 pièces et 12 étages qui en font le deuxième plus grand bâtiment du monde après le Pentagone.
De même, ce bâtiment est d’une vraie beauté sobre qui abrite parlement roumain, musées, salles de conférences, salons à louer, et siège d’organismes administratifs.

bucharest-2711846_1280

Le luxe intérieur mérite aussi la visite, même si tout l’ensemble n’est pas accessible au public.

Le château de Savarsin – le plus champêtre

Castelul_Regal_de_la_Savarsin3
Par Radufan – Operă proprie, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2825340

Situé entre Deva et Arad, à l’ouest de la Roumanie, il fait partie du comté d’Arad.
Il s’agit d’une belle demeure de style néo-classique, aux couleurs ocres et chaudes. Achetée par le roi Michel en 1943, cette demeure lui a été confisquée, puis légalement restituée au sortir de l’ère communiste. Traditionnellement la famille royale y passe les fêtes de fin d’année.

Plantée au milieu d’un joli parc de 6,5 hectares, on l’aperçoit depuis la route. Cependant, on ne peut que rarement la contempler de plus près. Et cela d’autant plus que des restaurations encore récentes y étaient pratiquées sous le contrôle du prince Radu, actuel époux de la princesse Margarita.
Un premier bâtiment date du XVIIème siècle, mais sous sa forme actuelle, il date de 1860.
Pour en savoir plus cliquez ici !

Conclusions

Ce ne sont que quelques exemples de châteaux et palais choisis parmi tant d’autres, car la Roumanie comptent des centaines de bâtisses plus ou moins fortifiées : des églises, des synagogues dont l’architecture ne permet pas toujours de bien identifier la destination première militaire ou religieuse (Oradea, Cluj Napoca, etc).
Mais au hasard de nos propres découvertes et envies, nous saisirons bien sûr toutes les occasions futures de vous en présenter d’autres.

Pat pour Roomanies, avec un modeste poème pour exalter votre rêve…

Château Roumanie KarolyiChâteaux
*
Mon cœur pour toi voit… des châteaux…
Des citadelles du moyen-âge :
Tours bâties de pierre et d’alliages,
Que pour t’offrir il prend d’assaut !
*
Mon cœur pour toi se bat, guerroie !
*
Mon cœur pour toi monte au créneau
Même de ruines que restaure
La confiance armée de ses mots
Qu’on dit comme des châteaux : forts !
*
Mon cœur fera ce qu’il prévoie.
*
Mon cœur pour toi veut des palais…
Des jardins de la renaissance…
Que l’art au balcon de la science
Invite à concerts et ballets…
*
Mon cœur y croit et s’y emploie !
*
Mon cœur pour toi fait des châteaux…
Aux parois …de sable, de cartes…
Qui s’écroulent si tu t’écartes,
Les pavois sur les chapiteaux…
*
Je ne suis roi que…de ma voie…
*
… Qu’un élucubrateur devant une montagne !
Mais en voyant la Lune par dessus ces murailles,
Je me dis qu’il suffit peut-être d’une paille…
Pour qu’en un saut, un jour, le rêve la rejoigne !
*
Cette réalité que mon cœur dévoie…
*
Pat

29 thoughts on “Les châteaux et palais à voir en Roumanie

    1. Merci patronne ! Je n’ai fait travailler que mes neurones et si ma tête a grossi…mon cerveau tient encore dans mon crâne sans ressortir par les oreilles donc…tout va bien.

      1. Je ne comprends pas car mon lien moi me semble correct c’est celui d’un article écrit par Mari sur la Tuica mais tu peux le retrouver sur roomanies avec la recherche en tapant tuica. Bonne journée Eric

    1. Vous avez totalement raison…Ce sont huit siècles d’histoire sans compter les fondations…qui sont encore debout avec une variété de style selon l’époque et chacun ainsi peut trouver celui qui plaît davantage. Merci de votre passage.

  1. Très bel article, ils ont tous leur style et chacun(e) pourra y trouver son bonheur… même si celui que je connais le mieux restera celui de Dracula (j’ai adoré, en son temps, les histoires de vampires) 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.