difficultés

Qui est Jean Podila?

Jean Podilă est un chef d’entreprise ambitieux, visionnaire et qui s’est donné les moyens de ses rêves de réussite.

Click sur les liens suivants pour lire son histoire : 

L’histoire de Jean Podilă, le créateur du complexe President de Băile Felix, Roumanie

Les nouveaux projets signés Jean Podilă, PDG du Groupe President de Băile Felix, Roumanie

Difficultés

Cependant, son parcours n’a pas été semé de roses et il a eu à surmonter bien des obstacles. Le PDG du Groupe President de Băile Felix, nous confie quelles difficultés il a dû rencontrer.

Jean Podilă souhaite réaliser un rêve. Ce rêve est de, je cite « bâtir un complexe hôtelier comme l’un des plus grands de Roumanie, un complexe fonctionnel, structurel et opérationnel. » Avec comme objectif final que « chacun se promène par ici jusqu’à s’ennuyer en pensant combien il reste encore à marcher ».

Mais, comme tout investisseur, durant ses 17 ans d’activité, Jean Podilă, a lui aussi rencontré quelques difficultés.

Feedback

Parmi celles-ci, il, dénonce principalement le manque de soutien de la part du gouvernement.

Je cite : « Au lieu de me laisser réinvestir le profit, moi, vu mon nombre d’employés, je paye beaucoup de taxes et d’impôts. »

… 

«  Personne ne regarde de ce côté –là. Et je crois qu’un investisseur crée des emplois, il crée de la prospérité, il crée  la rotation de l’argent  et malheureusement il peut avoir des problèmes. »

« Ce n’est pas mon cas parce que je travaille avec les banques, mais les crédits sont fixés sur des mensualités qui ne sont pas insignifiantes. Je n’ai rien mis de côté. Tout ce que j’ai gagné, absolument tout a été réinvesti. Et c’est là qu’on commet des erreurs en Roumanie. Il n’y a aucun appui aux investisseurs de la part du gouvernement Roumain. »

Qu’en est-il de ses motivations?

 « Tous ces projets je ne les fais pas pour moi. Je n’en ai pas besoin, je ne les emporterai pas avec moi dans la tombe ! Ce projets, je les fais parce que j’aime qu’ils soient faits ».

« Je me lance seul des défis tout le temps. Et je ne crois pas que j’y arriverai dès le début, mais j’essaie. »

Son désir ce serait donc d’avoir un peu plus de soutien de la part du gouvernement.Jean Podilă dénonce également le manque de perspectives du gouvernement sur du moyen et long terme.

Je cite : « Que faisons –nous au niveau du pays ? On n’a pas d’autoroutes, on n’a pas de navires. A l’heure actuelle, nous avons plus de 4.5 millions de roumains qui travaillent à l’étranger et nous, dans quelques années, nous nous retrouverons sans main d’œuvre. » 

Mariana Antoneag,

Enquêtrice de terrain en Roumanie

bouton précédent 03 (1)


bouton précédent 03 (2)

 

8 thoughts on “Les difficultés rencontrés par Jean Podilă

  1. En 17 années, l’on peut voir sa réussite comme un exploit vu les difficultés et l’indifférence étatiques. Merci pour cette suite Mary.

    Ps : je ne savais pas qu’il n’y avait pas d’autoroutes en Roumanie.

    1. Bonsoir Aphadolie,

      Il y a quelques autoroutes en Roumanie, mais elles ne couvrent pas tout le territoire du pays.
      Merci encore de ton feedback Aphadolie!
      Douce nuit à toi Aphadolie!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.