L’histoire de Natasa Alina Culea : son premier roman

Suite à la lecture d’un livre, Natasa Alina Culea prit une décision radicale. Elle se fixa (définitivement !) les principaux buts qu’elle poursuivrait dans la vie.

Cliquez sur le lien suivant pour lire le début de son histoire : L’histoire d’une écrivaine roumaine : Natașa Alina Culea

Comme elle savait désormais ce qu’elle voulait, elle se mit à étudier, à réfléchir et à faire des plans.

« Dès mon plus jeune âge, écrire, fut pour moi très facile. J’écrivais surtout de la poésie », confie-t-elle.

Mais pour atteindre un certain niveau dans ce domaine, le simple fait d’avoir pris la décision d’écrire ne lui suffisait pas, pensait-elle.Après avoir reconsidéré l’ensemble de la situation, le plan qu’elle avait conçu, elle allait l’exécuter.

« Lorsque j’ai commencé à écrire, je me suis tout de suite posée la question de la performance. Et je savais ce que je devais faire pour y parvenir. Tous les jours j’utilisais une heure de mon temps pour étudier la grammaire. J’allouais aussi une heure aux livres de perfectionnement dont le but était d’enrichir mon vocabulaire. Je lisais aussi des livres écrits par d’autres auteurs. Je faisais continuellement quelque chose pour m’améliorer. », raconte t-elle lors de notre entretien téléphonique.

Et c’est ainsi qu’elle allait « organiser son avenir ». Désormais elle savait pourquoi elle travaillait.

Natasa Alina Culea : son premier roman

Son premier roman « Natasa barbatii si psihanalistul » – traduction « Natasa, les hommes et le psychanalyste » a été achevé en 2014.

Natasa-Alina-Culea-foto-via-fb
Natasa Alina Culea

Comme cadeau de Noël en 2013, sa sœur lui fit une surprise particulière : son premier roman en version papier.

« Lorsque j’ai tenu mon premier livre entre mes mains, j’ai vu cela comme un signe. C’était comme si quelqu’un me montrait le prochain pas à suivre. Et c’est à ce moment-là que j’ai pris la décision de prendre contact avec les maisons d’édition de mon pays. »

Suite à cette démarche, le premier roman de Natasa « Natasa, les hommes et le psychanalyste », a été retenu par deux grosses maisons d’édition du pays : « C’est grâce à ce résultat que j’ai gagné beaucoup de confiance en mes capacités. Si mon livre a été retenu d’emblée, je peux tout faire ! « , avait-elle pensé.

Mais les choses ne sont jamais aussi simples dans ce secteur…Pour lire la suite de l’ histoire de Natasa Alina Culea cliquez ici! 

Mariana Antoneag,

Enquêtrice de terrain en Roumanie

Images : Natasa Alina Culea 

Mariana Antoneag

J'aide, j’oriente, je mets en contact, j’assiste et j’accompagne les créateurs d’entreprise dans leur missions de développement économique en Roumanie.

Si vous avez besoin de mon aide pour un projet en lien avec la Roumanie, écrivez-moi un mail à l’adresse : contact@roomanies.com

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

20 commentaire

  1. Les petits signes de la vie qui nous aiguillent 😉
    Il faut garder les yeux grands ouverts pour les recevoir… <3

    Bises Mary et à bientôt,
    Christèle

    1. Bonsoir Christèle,

      Excellente ta remarque. Parfois les événements néfastes sont en réalité des bonnes occasions déguisées. Tout dépend de notre façon de les accueillir.
      Grand merci de ta contribution à cet article!
      Douce soirée à toi Christèle!
      Bisous et à bientôt!

  2. […] 28 Sep 2017 Roomanies Analyse de terrain, Histoires à succès 2 commentaires […]

  3. Un grand merci, Mary!

    1. C’est avec joie Natasa! 🙂 Merci à toi d’avoir partagé avec nous ton expérience!
      Douce nuit à toi!

  4. Un point de départ qui a changé sa vie ! Elle a su profiter de l’aubaine qui lui a été offerte mais sa réussite la doit à son travail et sa persévérance ! Alors chapeau bas à Natasha .
    Bonne soirée Mary et merci pour ce bel article qui donne foi au travail et la ténacité .
    Bises mya !

    1. Bonjour Mya,

      Merci à toi pour cette excellente contribution!
      Je suis entièrement d’accord avec toi. Sa réussite est due à son travail et à sa détermination.
      Lors de notre conversation j’ai aussi remarqué chez elle une attitude intéressante : son optimisme.
      C’est vraiment une personne ouverte et agréable.

      Je te souhaite une excellent weekend Mya!
      A bientôt de l’autre côté!
      Bisous

  5. A reblogué ceci sur La valise de calibre.

  6. Il faut être persévérant et se fixer des objectifs.

    Merci pour ton partage Mary.

    1. Bonjour Aphadolie,

      Très juste! Un but précis et de la persévérance – les fondements de toute réussite.
      Merci de ta précieuse remarque!
      Agréable weekend à toi!
      A plus tard de ton côté!

      1. Je t’en prie Mary. Avec plaisir.

      2. C’est moi qui te remercie Aphadolie! Tu es le lecteur le plus actif de notre site. Tu commentes tous nos articles! Alors, GRAND MERCI!

      3. C’est la moindre des chose Mary.

        Par ailleurs, je n’oublie jamais le bien que l’on m’a fait (aide, etc…).

        Quant au mal (ici ce n’est pas le cas)…. Je préfère passer et ne point le ruminer.

        Mais pour en revenir au sujet de ton commentaire… Suis-je le seul qui commente vos publications ?

      4. Non t’es pas le seul, mais tu es partout 😊! Merci encore ! ☺

      5. J’essaie de l’être mais parfois je suis un peu dépassé car le flux de WP va très vite.

      6. Oui, je sais, moi aussi…

      7. Me voici rassuré / lol

      8. Sourire ! T’es trop gentil !

  7. Croire en ses rêves et se donner les moyens de les réaliser.

    Mes salutations

    1. Vous venez de mettre en évidence l’essentiel!
      Merci de votre excellente remarque!
      Bon weekend à vous Kleaude!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :