Village rural Margina Timis

Margina, découvrez les joies et les richesses de la campagne

Margina Contexte

La commune de Margina, située dans le département de Timiș, est un petit village d’environ 2000 habitants, entouré de champs.  C’est une région isolée où il n’y a ni montagnes, ni plages de sable fin.  Le paysage n’offre qu’un panorama de petites collines sur lesquelles on fait un peu d’agriculture, une petite forêt et une rivière, la Bega, sur laquelle certains passionnés font occasionnellement de la pêche. Très peu de choses donc pour attirer le touriste.

Et pourtant, cette petite région isolée, attire depuis quelques années de plus en plus de touristes. Pourquoi cet intérêt soudain pour la région ?

Changer un monde

Pendant des années les villageois de Margina menèrent une vie rurale monotone et leur avenir demeurait incertain. C’était une commune rurale qui hébergeait une population appartenant à la classe paysanne moyenne qui prenait de l’âge, car les changements technologiques successifs et les mouvements démographiques que connaissaient depuis quelques années beaucoup de villages de Roumanie, commençaient à se faire ressentir également à Margina.

Margina était une commune peu attractive d’un point de vue économique pour les entreprises. Mais il y avait dans le village, des terres, un héritage, des compétences, un savoir-faire et une forte volonté d’évolution. Et, bien sûr, avec cette nouvelle façon de voir les choses, des idées de développement firent vite leur apparition.

Ainsi, après avoir recensé leurs biens et pris conscience de leurs savoir-faire et des atouts de leur commune, certains villageois réunirent leurs forces pour, ensemble, envisager leur mise à disposition du public. Tout cela est aujourd’hui chose faite, et Margina est devenue une commune tout à fait unique en son genre car : agriculteurs, petits éleveurs, apiculteurs, enseignants et administrations publiques, ont tous réuni leurs savoir-faire et leurs biens pour réaliser un projet collectif de développement local et durable pour leur commune.

De quoi s’agit-il?

Margina, sur la carte des destinations touristiques

Si vous désirez vivre une expérience unique qui changera votre vision du monde mais aussi améliorer un peu la vie des villageois, faites une petite halte à Margina.

Vous pourrez visiter l’église en bois construite en 1737 par les villageois. Vous pourrez observer les environs au cours d’une balade en charrette dans un milieu authentique et naturel. Vous découvrirez plusieurs fermes et vous aurez l’occasion d’échanger avec les personnes qui les gèrent.

Le musée du village vous propose une riche collection d’objets locaux : costumes traditionnels, monnaies et billets anciens roumains, tableaux, outils agricoles du passé, vieux pots en argile, instruments de musique, etc.

Côté gastronomique, les représentants  du « Centrul de Informare Turistica de Margina » vous proposent ce qu’ils appellent « Le petit déjeuner à Margina ». Les villageois vous accueillent tout simplement avec des saucisses, du lard, du lait, des œufs, des fromages, des confitures, du miel, des gâteaux… Bref, chacun d’eux vous propose ses meilleurs produits.

Au restaurant appelé « la Bergerie », « Stâna » en roumain, vous pourrez déguster et savourer d’autres mets traditionnels locaux.

Mon avis sur le projet de Margina

Personnellement, j’ai beaucoup aimé mes découvertes dans ce village rural. C’est un projet qui soutient les publics fragiles et les territoires en difficulté et qui reflète parfaitement mon goût pour le développement de régions en difficulté, pour le voyage et pour l’échange.

La capacité d’initiative et de mobilisation de villageois de Margina est également pour moi un excellent exemple de solidarité inter-villageoise. Une solidarité qui va au-delà de la simple coopération et qui vise à réduire les écarts de développement de leur  commune. Une vision sur du long terme et un excellent témoignage pour moi de l’efficacité du travail en équipe.

Un jour, quelqu’un a soudainement « vu  d’un œil neuf » les compétences, les particularités et les atouts de cette région. Il a su les mettre en valeur pour réaliser un projet de développement harmonieux pour son village. Et pour cela, je ne peux que les en féliciter : BRAVO à toutes et à tous !

Nous devrions tous arriver à développer ce genre de pensée créatrice. Regardons autour de nous d’un œil neuf. N’y a-t-il pas autour de nous des compétences, des spécificités, des atouts, une chose qui serait utile aux autres et à nous–mêmes et que nous pourrions mettre en valeur ?

Mariana Antoneag

Mariana Antoneag

J'aide, j’oriente, je mets en contact, j’assiste et j’accompagne les créateurs d’entreprise dans leur missions de développement économique en Roumanie.

Si vous avez besoin de mon aide pour un projet en lien avec la Roumanie, écrivez-moi un mail à l’adresse : contact@roomanies.com

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

2 commentaire

  1. Bizarre…Il me semble reconnaître cette bergère au milieu des champs de lavande…

    1. Sourire, effectivement pendant un certain temps je me suis mise à rechercher mes brebis perdus dans le champ de lavande… mais j’étais très fatiguée et j’avais besoin de faire une petite pause… Puis, j’avoue aussi que le parfum de lavande était très enivrant 🙂 .
      Merci Pat. Très bon weekend à toi. Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :